Arrêtons les trophées individuelles !!!

Les récompenses individuelles deviennent insupportables. Et quand on voit le trophée The Best FIFA, c’est encore pire.

On en a souvent parlé au moment du ballon d’or. Mais là, ça devient ridicule. Déjà, l’équipe type de l’année avec Alvès et Messi, mais sans Salah, on peut quand même se poser des questions, non ? Mais encore une fois, comment peut-on juger un joueur dans un sport collectif, ou un entraineur ? D’ailleurs, quand on vote par exemple pour le meilleur latéral, il faut peut-être aussi se demander ce qu’on en attend: des qualités défensives, offensives, ou autres choses ?

Iniesta n’a jamais eu le ballon d’or. Pourtant, en 2010, l’espagnol aurait dû l’obtenir. Et si ce n’était pas lui, c’était Sneijder, énorme avec l’Inter vainqueur de la ligue des champions et très bon en coupe du monde et ayant atteint la finale. Déjà, à ce moment on a compris.

Avant, les joueurs étaient heureux de recevoir ces récompenses, mais ils plaçaient les trophées collectifs au-dessus. On a l’impression que ce n’est plus le cas. Les trophées, aujourd’hui, ne récompensent plus le meilleur de la saison mais le plus médiatisé, le plus valorisé. Et là encore, on va me dire qu’on peut juger du meilleur joueur du monde. Pourquoi pas ?

Mais si je trouve ces récompenses ridicules, c’est comment peut-on juger un joueur seul sans tenir compte des joueurs qui l’entourent. Salah a-t-il plus ou moins de mérite à faire la saison qu’il a faite à Liverpool que Ronaldo au Réal ? Même si on ne le saura jamais, Ronaldo, sans Benzema, aurait-il autant marqué ? Si Messi n’a jamais gagné avec l’Argentine, c’est bien que les joueurs qui l’entourent sont bien plus importants que lui seul ?

Qu’on élise la meilleure équipe de l’année sur des critères de qualité, pour son côté spectaculaire, pour son organisation, et évidemment, pour ses titres, ok. Mais un joueur seul, c’est nul.

De même, élire le meilleur entraineur, ça veut dire quoi ? Le sélectionneur croate est-il moins bon que Deschamps ? Parce qu’en élisant le meilleur entraineur, on considère que les deux sélectionneurs avaient des joueurs de niveau équivalent. C’est comme si on faisait courir deux pilotes, un avec un C3 et l’autre avec une Ferrari et que le pilote de la Ferrari était élu meilleur pilote. Ce serait ridicule. On pourrait ajouter que le parcours est aussi important. Ok, un club qui remporte la ligue des champions, c’est la finalité. Pour les supporters, pas de problème. Mais pour les fameux votants, si un club élimine, entre les huitièmes et la finale, le Bayern, City et Liverpool et que vous perdez en finale contre le Réal, est-ce la même chose que si vous éliminez Séville, Wolfsburg et l’Inter ?

Tous les trophées sont dans le même cas. Le meilleur entraineur de ligue 1, c’était Unaï Emery. Ok, ses joueurs ont tout gagné en France. Mais avec  l’équipe qu’il possédait, est-ce vraiment un exploit qui le place au-dessus des autres ? D’ailleurs, Comme pour Ronaldo avec Benzema ou Messi avec Xavi, Iniesta etc… Le meilleur entraineur l’est grâce à ses joueurs. C’est donc un ensemble et non pas juste lui.

Alors c’est vrai, avant, les votes étaient plus justes parce que les joueurs ne boudaient pas si leur coéquipier ou le journaliste de leur pays n’avait pas voté pour lui. Aujourd’hui, les joueurs sont même en campagne (comme les politiques), avant le ballon d’or. Ils viennent se vendre, vendre leurs stats, leurs trophées. Ils se comparent avec les concurrents. D’ailleurs, beaucoup de joueurs qui sont, à un moment donné, sur le devant de la scène vienne revendiquer leur rêve de ballon d’or: Ben Arfa, Pogba, Griezmann, Ronaldo, Hazard, Ribery. Et il y a intérêt, pour la plupart (mais pas tous) que leurs partenaires les défendent, sinon ils ne se « causent » plus !!!!

Franchement, qu’on élise la plus belle équipe de l’année, la plus belle surprise, pourquoi pas ? Mais qu’on arrête les récompenses individuelles qui détruisent l’essence même de ce que devrait être le football. Mais bon, le business est devenu plus important que l’histoire.

Donc, cette année on a « The Best », puis viendra le ballon d’or. Puis, nouveauté, le ballon d’or des moins de 21 ans. S’il n’y avait pas eu Mbappé, je me demande si ce trophée aurait été inventé ? Donc, pour le cajoler, on lui invente une récompense. Et après, ce sera quoi ? Le ballon d’or du meilleur droitier, du meilleur gaucher, du joueur qui fait le mieux les touches, du remplaçant qui s’assoit le mieux sur le banc ? Bref, ça devient triste le football…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*