Beric offre le derby

Dans un derby d’une pauvreté technique abyssale, Saint-Etienne bat Lyon eu toute fin de match. L’OL passe derrière les verts. Silvinho ne peut plus continuer.

On ne va pas parler du match deux heures, c’était catastrophique. Techniquement, au niveau de l’intensité, c’était nul. D’ailleurs, à la mi-temps, quand on zappait sur Inter – Juve, c’était comme de passer du modem 56K à la fibre. Bref. Saint-Etienne s’est donc imposé à la 90èmeminute grâce à Beric. Une victoire qui permet aux verts de passer devant leur rival.

Ce qui m’a intéressé, c’est l’attitude des joueurs. Et franchement, ça confirme que non seulement les joueurs ont pris le pouvoir mais surtout qu’ils n’aiment leur métier. Quand on voit les stéphanois défendre ce soir, on peut se demander ce qu’ils ont fait les matchs précédents. Pourquoi n’ont-ils pas mis la même envie ? Pourquoi ne se sont-ils pas battus plus tôt ?

Les joueurs de foot sont tellement enfermés dans leur bulle, dans leur monde, qu’ils vont sur le terrain par obligation, sans envie. Ils  travaillent, se donnent à fond quand il y a un nouvel entraineur, quand il y a un transfert à envisager. A la place de Printant, je serai dégouté. Parce que ce soir, les verts n’ont pas été bons techniquement, dans les déplacements, mais au moins, ils ont tout donné. Et personne ne croira que Puel, en une séance, a pu faire changer les joueurs.

Côté lyonnais, rien ne va plus. Neuf point en neuf rencontres, déjà à douze points du PSG. Ce soir, les lyonnais voient même les stéphanois, présentés comme en crise, leur passer devant au classement.

Andersen, Marcelo, Rafael, Tousart, Depay, tous ces joueurs n’ont rien à faire dans un club qui se veut une équipe qui compte en ligue 1 et en coupe d’Europe. Silvinho n’a pas trouvé la clé et je ne vois pas comment il va la trouver. Oui, changer de système quand on les maitrise, c’est génial. Mais changer de système régulièrement parce qu’on ne sait plus quoi faire, les joueurs le comprennent très vite et ils ne sont pas dupes.

Ca fait plusieurs années que je répète que Lyon ne sait plus recruter. Marcelo, Andersen, Traoré, Rafael, Tousart, Koné ce ne sont pas des joueurs de haut niveau. Mais en plus, ce qui faisait la force de l’OL avant, à savoir son centre de formation, ne fonctionne plus non plus. Encore une fois, à force de rester convaincu d’être les meilleurs, de ne pas se remettre en question, de faire des choix étranges, le Président Aulas est en train de massacrer trente ans de travail.

Lyon ne peut pas s’épargner des choix forts. La trêve internationale arrive à point pour changer d’entraineur. Un point par match de moyenne, c’est très inquiétant. Non seulement Lyon ne peut pas jouer le maintien, mais surtout ne peut pas rater une place en ligue des champions.

Dans un championnat aussi faible, une bonne série et vous remontez en haut du classement. Mais attention à ne pas tarder pour ne pas reconnaître que le Président s’est trompé et de partir de trop loin pour rattraper son retard.

Dans les autres rencontres du jour, Lille n’a pu faire que match nul, à domicile, contre Nîmes. Les lillois ont du mal mais j’en parlerai pendant la trêve internationale. A Rennes, les bretons se sont inclinés face à Strasbourg. Sept victoires sur les vingt-six dernières rencontres, ça commence à faire très peu. L’effet Stéphan est terminé. Mais bon, il a gagné la coupe de France, il est tranquille pour un bon moment encore.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.