Bilan de la saison

La saison de ligue 1 2017-2018 s’est achevée hier. Des perdants, des gagnants et un club en sursis. Bilan de la saison.

C’était la 38èmejournée et il y avait du suspense partout. Pas tout en haut où le PSG est champion depuis plusieurs semaines, et pas en bas avec Metz relégable depuis autant de temps, ou presque.

La ligue des champions

Marseille, en s’inclinant en finale de l’Europa league, mercredi face à l’Atletico (3-0), n’avait plus d’autre choix que d’accéder à la ligue des champions par le biais du championnat. Ils vont faire le boulot en l’emportant 2-1 face à Amiens. Dans le même temps, Monaco est allé s’imposer à Troyes (0-3), tranquillement et s’emparait de la deuxième place.

Restait Lyon qui recevait Nice. A la pause, les niçois mènent 0-1 et permettent à l’OM de devance l’OL sur le podium. Mais grâce à trois buts de Depay, les lyonnais vont reprendre la troisième place. Plea va réduire le score et la tension va être énorme pendant six minutes. A Lyon, où Nice pousse pour égaliser, mais à Marseille où les marseillais, qui ont terminé leur match avant, attendent le coup de sifflet final à Lyon. Malheureusement pour eux, Lyon s’impose 3-2 et retrouvera la ligue des champions et l’OM, quatrième, en Europa league.

Finalement, ce fut une dure semaine pour les marseillais qui auront donc tout perdu. Ils pourront avoir des regrets sur leur début de saison surtout, mais aussi sur le match à Guingamp où ils repartiront avec une nul après avoir mené 2-0.

Lyon s’en sort bien grâce à une énorme série de victoire en mars-avril, stoppé à Strasbourg le week-end dernier mais avec les ressources pour s’arracher contre Nice. Enfin, Monaco a réussi à finir deuxième malgré une deuxième partie de saison compliquée et un niveau de jeu assez faible. Heureusement que Rony Lopez a eu la bonne idée de flamber sur les dix derniers matchs et maintenir les joueurs de Jardim dans le coup.

L’Europa league

Ce sera donc l’OM, accompagné de Rennes et Bordeaux. Les bretons ont effectué un beau championnat après l’arrivée du tandem Letang – Lamouchi. Encore une fois, on attendra la confirmation pour un club habitué à y croire et à tomber de haut.

Quant aux bordelais, ils sont le symbole d’un championnat très faible. Deuxième derrière le PSG jusqu’au rendez-vous du Parce des Princes, les bordelais vont en prendre 6 et ne plus remporter un match ensuite. 13èmeau moment du renvoi de Gourvennec, ils vont avoir un sursaut à l’arrivée de Poyet. Puis, nouvelle série de mauvais résultats. A ce moment de la saison, plus personne ne pense que se qualifier pour la C3 sera possible. Mais dans une ligue 1 où en gagnant 3 matchs de suite vous gagnez 6 places au classement, les bordelais vont réussir, grâce à une dernière victoire 0-4 à Metz.

Nice, qui s’était bien replacé après un début de saison difficile ne retrouvera pas à l’Europe à cause de sa défaite à Lyon. Saint-Etienne, auteur d’une grosse deuxième partie de saison, après avoir flirté avec la relégation, finit 7ème.

La relégation

Caen s’est donc sauvé, grâce à son match nul, face au PSG. Pour ceux qui aiment les théories pourries, non le PSG n’a pas faussé le championnat. Chaque équipe a 37 journées pour prendre assez de points et se sauver. Accuser une équipe qui fait son travail pour vivre les dernières journées sans enjeu, c’est juste inadmissible (http://parlonsbienparlonsfoot.fr/fausser-championnat-theorie-stupide/).

Avec Metz, déjà relégable, c’est donc Troyes qui fera l’ascenseur et retrouvera la ligue 2. Toulouse sera donc le barragiste. Les toulousains ne sont pas passés loin de la catastrophe, mais ils se sont donnés une chance supplémentaire de se maintenir avec le barrage face au vainqueur de la rencontre Ajaccio – Le Havre… Et avec l’avantage de recevoir au match retour.

En conclusion, et même si ça a l’air banal, après 38 matchs, il n’y a pas d’injustice. Chacun mérite la place où il se trouve, même s’il peut y avoir des regrets sur certains matchs. Un championnat, ça récompense la régularité.

Prochain bilan: les joueurs, les entraineurs, les révélations.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*