Bon courage

En remportant la coupe du monde de cette manière, la DTN se voit renforcer. Et pourtant…

Et oui, il y a des soirs où les victoires n’apportent pas que du positif. Je ne vais pas parler de la joie qui a envahi la France, même si, comme d’habitude, ça s’est mal fini. Je ne vais pas parler de la joie de voir la France étoffer son palmarès avec deux championnats d’Europe et deux coupes du monde, ce qui en fait une des nations les plus titrées du football mondial. Mais de ce qui va se passer maintenant…

Non, Didier Deschamps ne va pas redorer le blason de la formation de nos entraineurs. Il suffit de lire ce que tous les commentateurs, consultants ont dit sur l’équipe de France. Ca n’enlève rien au titre. Ca n’empêchera pas deux ou trois imbéciles de dire « mais nous on a la deuxième étoile… » et autres phrases qu’on peut entendre dans tous les bistrots quand on a  deux grammes dans le sang. Et oui, parce qu’on peut encore écrire des papiers en sortant du résultat brut et sans être chauvin, supporters, ou pour fermer des bouches !!!

Il faut être réaliste et lucide, et je sais que c’est dur quand on est dans l’euphorie, mais la France a joué comme une équipe de District avec des joueurs professionnels. Il suffit de regarder la finale, mais aussi le match contre la Belgique, entre autres. Bloc bas, des joueurs qui ne font que défendre (même Griezmann, pourtant un vrai joueur de ballon), et Mbappé, le plus rapide (comme chez les U15 ou U17) sur qui on jette le ballon et qui fait la différence tout seul. Alors oui, ça a gagné et tant mieux pour Deschamps. Tout autre résultat aurait été un échec.

Critiquer, c’est être anti-français ?

Mais aujourd’hui, on va donc nous dire que la formation de nos entraineurs est la meilleure puisque Zidane et Deschamps ont remporté les deux gros titres de la saison, en club et en sélection. On va continuer à nous expliquer que pour gagner chez les pros, il faut avoir été pro (phrase fétiche de notre football). Que bien défendre, attendre et être en place, c’est le meilleur football. Alors, à quoi bon discuter ?

Alors que les mentalités commençaient à (très légèrement) évoluer, on va revenir à ces éducateurs qui n’existent que par la victoire, peu importe la manière. Alors, il va falloir trouver son Mbappé, celui qui va vite et qui fait la différence.

Après 98, notre football et nos entraineurs n’ont plus existé pendant quinze ans. Et alors qu’on voyait le bout du tunnel, on va en reprendre pour quinze ans. Tous les éducateurs (ou presque) vont revenir à ce fameux bloc bas et jeter devant pour le sprinteur de l’équipe.

En gagnant, Deschamps est donc devenu, par magie, le meilleur entraineur, la référence. En cas de défaite, il aurait été critiqué. Pourtant, l’écart entre les deux résultats est infime. Il tient à une faute imaginaire sur Griezmann et un csc, un arrêt de Lloris, Il tient à la décision d’un arbitre, après visionnage vidéo, à une main que lui seul a jugé délibéré. Je rappelle à tous ceux qui prennent les paroles des consultants journalistes pour parole d’évangile, que le bras décollé du corps n’existe pas dans la règle. Le mot le plus important de la loi étant « touché délibérément » de la main. Ca tient également à la faute de Pogba sur Mandzukic dans la surface, mais cette fois, à la non-utilisation de la var.

Si Raymond Domenech, montré comme le plus nul des sélectionneurs de ces quarante dernières années, avait remporté la coupe du monde 2006, il serait donc considéré comme le meilleur, ou l’un des meilleurs de l’histoire ??

Le parcours d’une équipe, ça tient aussi à des choix pas forcément voulus mais par défaut… Et qui se révèlent payant. Par exemple, un choix de latéraux plus dû à des blessures qu’à des convictions (Sidibé – Mendy / Pavard – Hernandez). Ca tient à un replacement de Matuidi couloir gauche là où Emery avait été moqué de la part… Des autres coachs français qui officient sur les médias, mais qui ont trouvé l’idée de Deschamps génial. Comme quoi…

La Formation, parlons-en. Non, la formation française n’est pas la meilleure. Elle est conséquente, mais elle n’est pas la meilleure. En même temps, elle bénéficie juste d’une population nombreuse et avec une énorme diversité, et qui rêve du football pour avoir accès à l’ascenseur social. Pour rappel, la France compte 68 millions d’habitants quand la Croatie en compte 4 et l’Islande 300 000… Les joueurs sont formés de façon individuelle, et s’ils ne s’exilent pas très tôt, ils n’auront jamais les qualités et compétences du haut niveau. C’est d’ailleurs pour cela que les allemands viennent chercher, de plus en plus, de jeunes français très tôt (avant 17 ans). Ils reconnaissent les qualités individuelles de ces joueurs, mais les prennent jeunes pour parfaire leur formation à l’intelligence de jeu et au collectif, qu’ils n’acquerront jamais en France. D’ailleurs, le (vrai) meilleur joueur français de la compétition, c’est N’Golo Kanté, et c’est celui qui n’est pas passé par un centre de formation… Tiens, tiens !!!

La France est championne du monde, mais ça ne signifie pas qu’elle est la meilleure équipe du monde. Et oui, dans une coupe, ce n’est pas la meilleure équipe qui l’emporte obligatoirement. C’est celle qui a le mieux géré sa vie de groupe, qui a eu le moins de blessé et suspendu « cadre », et quelques décisions favorables. A partir du moment où il y a élimination directe sur un match, tout peut se passer. Sinon, ça voudrait dire que Les Herbiers est la deuxième meilleure équipe de France en 2018 puisqu’ils ont atteint la finale de la coupe de France face au PSG dans une compétition du même format, à peu près ?

Oui, je sais, critiquer une équipe qui gagne c’est être aigri, jaloux, jamais content. Oui, je sais, critiquer Deschamps et la France c’est être haineux, limite raciste de la France. Alors, même si je ne devrais pas me justifier, mais comme tout, aujourd’hui, est interprété avec des connotations racistes, il suffit de lire ce que j’écris sur l’équipe d’Algérie, sur le Réal Madrid, le Barça ou encore Zidane pour comprendre que je me moque bien de qui je parle.  Oui, je parle de jeu, d’état d’esprit, de ce que ces équipes sont capables de proposer en fonction des joueurs dont elles disposent. Voilà ce qui m’intéresse. Il est d’ailleurs marrant de constater que quand je parle des décisions d’arbitrage souvent favorables au Réal, personne ne me reprend et me dit que je ne suis pas objectif… De même que quand je critique l’équipe d’Algérie, on ne me taxe pas d’anti-algérien. Enfin, bref !!!

Il parait que quand certains critiquent Benzema, la « communauté » le défend. Mais apparemment, ça marche aussi dans l’autre sens. Suis-je anti-français quand je dis qu’avec les joueurs qu’a Deschamps, il aurait pu remporter la coupe du monde en jouant différemment ? Suis-anti-français quand je critique Giroud alors qu’en 6 matchs il n’a pas cadré une frappe alors qu’il est attaquant ? Ou qu’il a inscrit 75% de ses buts dans des matchs amicaux ? Suis-je anti-français quand je vois Griezmann toucher 3 ballons en première période contre la Croatie parce que son rôle n’est plus de jouer au foot mais de courir, de défendre, de tacler, quand on connaît le joueur qu’il est ? Alors oui, Deschamps a gagné, mais ça n’empêche pas la critique.

Alors, bon courage à tous ces petits entraineurs amateurs compétents qui font un boulot incroyable et pour lesquels la victoire de Deschamps équivaut à quinze ans de purgatoire. Bon courage à tous ces éducateurs qui vont devoir expliquer aux enfants et aux parents que non, il n’y a pas que la victoire qui compte. Bon courage à tous ces éducateurs qui vont aller en formation et à qui la DTN va dire « on est les meilleurs. Donc c’est comme ça qu’on fait et pas autrement », ou encore « le football, c’est être bien en place défensivement. Arrêtez d’écouter les Guardiola et autres pseudo entraineurs qui vous parlent de possession, de jeu. Le jeu c’est bien et tous défendre et jouer sur le mec rapide devant ». Bon courage à  ceux qui vont vouloir expliquer qu’on peut gagner différemment alors que la France a remporté deux coupes du monde à peu près dans le même style. Enfin, bref, bon courage !!!

5 Comments

  1. Même si je ne suis pas forcément d’accord avec tout ce que tu écris, je crois qu’il y a simplement un problème de timing dans la prise de recul. Même Riolo dans l’After s’est refusé à partir dans l’analyse hier soir puisqu’on est dans l’émotion, dans l’euphorie générale, que c’est presque vain de tenir des propos qui vont « dans le sens contraire du vent » à cet instant t. Je pense qu’il faut laisser les choses retomber pour que les analyses reçoivent plus d’écho.

  2. Totalement d’accord avec l’auteur de l’article. Ça va faire au moins 10 ans que j’ai lâché le foot parce que je n’y trouvais plus aucun intérêt. Je regarde juste vraiment les grosses compétitions. Mais voir une équipe gagner le mondial en proposant un tel jeu, ça me sidére . Avec les joueurs qu’avaient Deschamps, je m’attendais à voir qd même du jeu. Ils les ont les qualités techniques quand même. Mais bon ils sont champions, c’est tt ce que 99% des français vont retenir. Par contre j’ espère qu’en France ils vont pas copier le même système sinon voilà les purge que vous allez vs taper.

  3. Bof, avec ce genre d’analyse on peut refaire toute l’histoire du football. L’Allemagne n’est pas connue pour être l’équipe la plus belle mais elle a été 4 fois championne du monde, 4 fois vice championne du monde, et 5 fois demi finaliste en ne jouant pas le plus beau jeu. Certes je suis d’accord avec le fait que cette équipe de France n’ait pas produit le plus beau jeu (et de loin). Mais le football de HAUT niveau, c’est d’abord les résultats avant la manière et pas l’inverse.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*