Une carrière réussie, c’est quoi ?

En cette période de mercato, les choix des joueurs sont disséqués: projet sportif, argent, choix de vie… Mais au final, qu’est-ce qui fait une carrière réussie ?

On a tous un avis sur les joueurs, et régulièrement, on n’est pas tout à fait d’accord. Pour certains, tel joueur a fait une belle carrière quand pour d’autres, il l’a raté. Pourquoi ce décalage ? Sûrement parce qu’on a chacun une vision du jeu, mais surtout parce qu’on n’a pas les mêmes critères de La réussite.

Une carrière réussie, c’est quoi ? Avoir acquis une notoriété ? Avoir remporté des titres et combien ? Avoir joué dans des grands clubs, avec de grands joueurs ? Avoir gagné beaucoup d’argent ? Tout ça réunit ?

La notoriété

Avec le nombre de matchs diffusés, la multitude d’émission sur le football, la notoriété, aujourd’hui, ça ne veut rien dire. Les footballeurs sont devenus des icones, des marques à eux tout seul. Etre connu ou reconnu, ne signifie pas que vous avez réussi votre carrière mais plutôt que vous avez su gérer son côté commercial. De plus, avec les réseaux sociaux, il suffit d’une vidéo qui fait le buzz pour attirer des followers.

C’est un plus, mais ce n’est pas le gage d’une carrière réussie.

Jouer dans un grand club

Parfois, le joueur est confronté à un dilemme: signer dans un grand club et prendre le risque de moins jouer, ou opter pour un club d’un standing moins élevé mais enchainer les rencontres. Parce qu’au final, quand le joueur se retourne sur sa carrière, est-elle plus réussie quand il a joué cinq ans à Barcelone mais qu’il n’a joué qu’une centaine de match, ou plus de 250 matchs avec Arsenal ?

Mais si vous voulez gagner des titres, à quelques très rare exceptions près (Leicester, Montpellier), il faut jouer dans un grand club. Il suffit de regarder le palmarès de la ligue des champions et des grands championnats pour se rendre compte que 90% des titres sont remportés par cinq clubs. Mais là encore, cela justifie-t-il la réussite de votre carrière ? Être champion trois fois avec le Réal en ayant joué entre cinq et dix matchs, fait-il que vous ayez réussi votre carrière ?

L’argent est-il un critère de réussite ?

Quand on voit les salaires actuels, est-ce vraiment un critère ? Un joueur moyen qui va en Angleterre, gagnera au moins 1M€ par an ? Cela fait-il qu’il a réussi sa carrière ?

Est-ce qu’on donne autant d’argent à un joueur parce qu’il le mérité ou plutôt parce qu’avec l’augmentation des revenus des clubs (droits tv, sponsors, billetterie etc…) les salaires explosent sans que la valeur des joueurs n’augmentent réellement ?

Concrètement, ça donne quoi ?

Avant de donner des exemples concrets, pour savoir si une carrière est réussie, il faudrait plutôt savoir quel était l’objectif premier du joueur ?

Certains veulent marquer l’histoire de leur sport, quand d’autres veulent mettre leur famille à l’abri. Cela signifie que lorsque le premier cherchera à signer dans un club pour gagner des titres, l’autre signera dans le club qui lui offrira le plus gros salaire.

Thierry Henry était de la première catégorie et il a tout fait pour atteindre ses objectifs. Evidemment, il a réussi: champion du monde et d’Europe, vainqueur de la ligue des champions, champion de France, d’Angleterre et d’Espagne, meilleur buteur de l’histoire d’Arsenal.

Un joueur comme Adriano, le brésilien passé par l’Inter, avait pour objectif de sortir de la misère des favelas. Une fois le gros contrat signé à l’Inter, et malgré de grosses qualités, on a vu que le football n’était plus sa priorité. A-t-il réussi sa carrière ? Financièrement, sûrement. Sportivement, c’est mitigé avec des bons débuts à l’Inter, de bons matchs avec la sélection brésilienne, puis une multitude de clubs pour prendre de l’argent plus que pour jouer au foot.

Je ne juge pas, les deux objectifs sont respectables. Je dis juste qu’ils ne peuvent pas mener à la même réussite. Quand l’objectif n’est que l’argent, le joueur ne se limite-t-il pas dans sa progression ? Parce qu’une fois l’objectif atteint, il n’a plus rien à aller chercher.

Entre ces deux cas, il existe une multitude de profil dont on se demande si leur carrière est une réussite, mais aussi s’il n’aurait pas fait encore mieux ailleurs. Parce qu’il faut tenir compte d’une chose essentielle, en plus du potentiel du joueur et de son objectif. Oui, une carrière, ça ne tient pas à grand-chose. Une blessure survenue au mauvais moment. Un choix de club qui ne vous correspond pas. Un entraineur qui ne croit pas en vous.

Prenons l’exemple de Francesco Totti. Légende de la Roma, il a été champion d’Italie et champion du monde, et a plus que marqué l’histoire de son club. S’il était allé gagné, en plus, la ligue des champions avec le Réal, sa carrière aurait été plus grande ou pas ? Est-ce que son histoire avec la Roma n’est pas plus belle que tous les titres qu’il aurait pu remporter ailleurs ?

Dans le même cas, on a Steven Gerrard. Joueur extraordinaire, il a remporté la C1 avec Son club de toujours. S’il avait signé à Chelsea et remporté le championnat, qu’il n’a malheureusement jamais remporté avec Liverpool, sa carrière aurait-elle été plus réussie ?

On pourrait parler de Ben Arfa. Cela fait 13 ans que le joueur est professionnel. Il a joué à Lyon, à l’OM, à Newcastle, Hull, Nice et PSG. Il a remporté des titres de champion de France, coupe de France, coupe de la ligue, a des sélections en équipe de France et gagne beaucoup d’argent au PSG. C’est un joueur avec une grande notoriété (méritée ou pas ??). Mais finalement, sa carrière est-elle une réussite ? N’aura-t-il aucun regret à la fin ?

Cela nous amène à un critère: le potentiel doit-il être un critère pour juger votre carrière ? Hatem Ben Arfa, au vu de son potentiel et des espoirs qu’il a suscités, a-t-il réussi sa carrière ? Est-ce un gâchis ? En ayant un autre comportement, un autre état d’esprit, aurait-il fait mieux ?

Parce que finalement, comme on l’a dit avant, seul l’objectif premier du joueur peut valider s’il a réussi sa carrière. Pour Ben Arfa, il paraît, puisqu’il l’a répété des dizaines de fois, c’était de faire partie des meilleurs joueurs du monde, ceux qui remportent le ballon d’or. Mais a-t-il fait tout ce qu’il fallait pour cela ?

Dans le même cas, on a Jeremy Aliadière. Présenté comme une future grande star, il rejoint Arsenal à 16 ans. Il y jouera une cinquantaine de matchs avant de jouer dans des clubs plus modestes comme Wolverhampton, Lorient, Middlesborough. Alors oui, il a gagné sa vie grâce au football. Oui, il a joué plus de 200 matchs professionnels. Mais n’a-t-il pas raté sa carrière ?

A l’inverse, au début de sa carrière, qui aurait dit que Matuidi arriverait si haut ? Après Troyes et Saint-Etienne, ceux qui disent qu’il le voyait atteindre ce niveau sont soit des génies soit des menteurs ? D’ailleurs, même au PSG, après quelques mois, il y avait des doutes. Mais à force de travail, d’humilité (de faire ce qu’il sait faire !!!), il a réussi au PSG et en équipe de France. Et même financièrement, il a atteint un niveau de revenu qu’il ne devait même pas espérer.

Il y a aussi les joueurs avec moins de notoriété. Cela fait-il de leur carrière un échec ? A une époque, deux joueurs ont marqué le football à leur poste: Guardiola et Redondo. Alors oui, il y avait un peu moins de médias, et pas de réseaux sociaux. Ce sont deux joueurs dont on a plutôt reconnu la grande carrière mais quand ils l’ont terminé. Aujourd’hui, même si on parle d’eux, un Xabi Alonso, un Philippe Lahm, voire même un Xavi, sont moins médiatisés qu’un Pogba, Verratti, Özil. Ont-ils pour autant une moins belle carrière ?

Alors finalement, c’est quoi une carrière réussie ? Faire les meilleurs choix (clubs, agents), être dans le bon club au bon moment, bien gagner sa vie. Mais surtout, ne serait-ce pas de n’avoir aucun regret quand tout cela sera terminé ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*