Code d’honneur, humiliation: Quand la bêtise s’invite dans l’affaire Neymar

Au lendemain de la blessure de Neymar, on entend des choses surréalistes de la part de consultants ou des suiveurs du foot.

Un code d’honneur, une humiliation. C’est en ces termes qu’on entend parler de la situation qui entraine la blessure de Neymar, en coupe de France, face à Strasbourg. Mais on se moque de nous ?

Franck Leboeuf, le super consultant de RMC a donc déclaré qu’il y avait un code d’honneur dans le football. Un code d’honneur ? C’est une blague. Un code d’honneur dans un milieu où on change de clubs comme de chemises, où on se vend au plus offrant, où on signe chez le club rival sans la moindre état d’âme, où on travaille avec un agent depuis tout jeune et on en change d’un coup au moment de faire un gros contrat. Un code d’honneur dans un milieu où les joueurs sont prêts à perdre des matchs pour faire virer leur entraineur.

Ensuite, vient la fameuse humiliation. Mais humilier de quoi ? D’avoir pris un petit pont ? D’avoir pris un sombrero ? Mais sans déconner. Il n’y a pas d’humiliation dans le foot. L’humiliation, par exemple, c’est pour les gens qui sont maltraités, torturés, dans des pays totalitaires, parce qu’ils ont osé contredire le pouvoir en place. L’humiliation, c’est quand vous vous retrouvez dans une cave tabassé par des mecs pour des histoires d’argent et autres. Mais l’humiliation dans le foot, c’est quoi ?

Arrêtons de donner au football une importance qu’il n’a pas. D’ailleurs, Franck Leboeuf qui parle comme cela, il était où quand il fallait attraper Ronaldinho lors de OM – PSG (0-3) ???

Pourquoi quand Ronaldinho, au Barça ou à l’AC Milan, s’amusait avec ses adversaires, c’était génial, extraordinaire ? Pourquoi quand Waddle ridiculisait les joueurs en faisant des grimaces, en s’arrêtant et en attendant le joueur ou en marquant d’une talonnade contre le PSG, c’était un génie ? Quand Zidane, alors la Juve face à la Reggina, dribble trois joueurs et les attend en montrant le ballon de ses mains d’un air de dire « alors les mecs, il est là le ballon », on en pense quoi ? C’est marrant cette propension qu’ont les consultants d’aujourd’hui à oublier ce qu’ils ont été, ce qu’ils ont aimé. Qu’aurions-nous pensé de Garrincha aujourd’hui et sa façon de s’arrêter devant les défenseurs, de multiplier les feintes sans même toucher le ballon, avant d’accélérer ?

Alors messieurs, non seulement l’humiliation et le code d’honneur n’existent pas dans le football, mais surtout, si vous êtes devenus riches grâce à ce sport, vous devriez juste remercier les joueurs comme Neymar, Maradona, Robinho, Ronaldinho.

Et oui, au risque de vous décevoir, ce n’est pas pour voir Leboeuf ou Sagnol qu’on paye pour aller au stade, mais bien pour Ronaldo, Messi, Zidane… Bref, pour les artistes, pas les bouchers. Si les droits télé augmentent, c’est grâce à Messi, Neymar, Hazard, CR7 mais sûrement pas grâce à Gonçalves ou Zemzemi.

Comme l’a dit une fois Zlatan: « Dans le foot, il y a les joueurs techniques et les joueurs pas techniques. Et trop souvent, les joueurs pas techniques détestent les joueurs techniques »… N’est-ce pas M. Leboeuf !!!!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.