Deschamps, jusqu’à quand ?

L’équipe de France a de nouveau gagné mais sans style et en souffrant. Jusqu’à quand le sélectionneur va-t-il proposer aussi peu ?

C’était un match à gagner et ils l’ont fait. Une fois qu’on a dit ça, il faut quand même se rendre compte de ce que proposent les bleus depuis 2012 et le remplacement de Laurent Blanc par Didier Deschamps.

Depuis plus de quatre ans donc, les bleus n’ont aucune certitude dans le jeu. Ils ont battu l’Allemagne à l’Euro, au terme d’un match où ils n’ont pas vu le ballon. Ils ont battu l’Eire en seconde période, la Roumanie et l’Albanie et la dernière minute et ils ont perdu contre le Portugal le plus faible des dix dernières années. Je ne parle pas des matchs amicaux qui ne sont en rien significatifs.

On ne sait toujours pas si c’est une équipe de contre, une équipe de possession (ou qui aimerait l’avoir ?), une équipe qui joue bas ou avec un bloc médian, c’est le grand flou. Il paraît, de toute façon, que tout cela n’est que de la littérature et qu’une seule chose compte, le résultat. Comme je l’ai dit dans un précédent papier, oui, les éliminatoires sont souvent compliqués à cause des dates des matchs, en pleine saison de clubs, sur des stades qui ressemblent à des traquenards. Mais quand même, l’Allemagne, l’Espagne, le Brésil, entre autres, vivent tous la même chose et ne sont pas autant en difficulté.

Pourtant, on n’arrête pas de nous répéter que nous sommes la meilleure fabrique à joueurs du monde, que les plus grosses pépites sont chez nous. Peut-être, mais il y a un gros bémol. On forme des joueurs individuels quand l’Espagne et l’Allemagne forment des joueurs de collectif, et ça change tout.

Nos joueurs sont formés à faire des différences individuelles. Quand ils se retrouvent dans une équipe en club, les automatismes font qu’ils peuvent tout de même s’adapter. Mais quand on empile ce genre de profil, ça ne mène à rien. A l’inverse, quand les espagnols ou les allemands ont des absents, les principes appris dans les clubs, et retranscrits en équipe nationale, permettent de garder une vraie identité de jeu et donc aux joueurs de ne pas être perdus.

Encore une fois, puisque c’est son crédo, soit Deschamps remporte la coupe du monde et il aura réussi, soit il ne la gagne pas et il aura échoué, puisque seule la victoire compte.

Les joueurs

Hier soir, il y a eu les bonnes surprises: Digne et Tolisso. L’ancien parisien a été intéressant, notamment offensivement pendant les 25 premières minutes. Il s’est ensuite contenté de défendre, sûrement que son manque de temps de jeu a pesé et qu’il n’était alors plus capable de faire les allers retours nécessaires. L’ancien lyonnais a lui fait le boulot défensivement et, à l’image de l’équipe, été plutôt bon dans son jeu vers l’avant pendant 25 minutes. Il s’est ensuite bien battu défensivement. Attention au comportement, car le joueur du Bayern a tendance à en rajouter et à s’énerver quand l’adversité est plus agressive.

Il y a ensuite les valeurs sûres. Malgré son raté en Suède, Hugo Lloris reste un gardien serein et il a évité l’égalisation à la suite d’un superbe arrêt. Evidemment, l’autre valeur sûre, c’est Matuidi. Ce joueur est souvent moqué par les supporters parce qu’il n’est pas élégant, avec même quelques lacunes techniques. Mais quel état d’esprit, quelle abnégation. Ce n’est pas anodin si c’est lui qui inscrit le but qui fait du bien, et un beau but pour un pied carré !!! Enfin, jusqu’à sa blessure, Ngolo Kanté avait fait du Kanté: sobre, efficace, percutant à bon escient, équilibrant l’équipe… Et dire que Deschamps a mis plus d’un an à le titulariser… Peut-être qu’il est trop petit pour un joueur de haut niveau ???!!!

Viennent ensuite les mitigés, ceux dont on ne sait pas trop ce que leur match vaut. Varane et Umtiti, d’après nos fameux experts, ont été très bons. Oui, ils ont été très bons les 25 premières minutes quand les bulgares n’attaquaient pas. Sauf que quand ils ont accéléré un peu, ils se sont créés des occasions. Cette défense est juste moyenne et face à une véritable attaque, ils seront en difficulté.

Puis, il y a les déceptions. Rabiot est entré à la 25ème pour remplacer Kanté. Il a donc joué plus d’une heure et il a été nul. Mais c’est normal, puisqu’il ne veut pas jouer devant la défense. J’avais dit, dans un papier précédent, qu’il devrait être content, à son âge, d’être titulaire au PSG et prendre tout ce qu’il y a à prendre pour progresser. Donc, jouer devant la défense quand Motta est absent, fait partie de son apprentissage et de l’élargissement de sa palette. Il ne veut pas et quand on voit son entrée hier, même en équipe de France, il ne veut pas jouer à ce poste. Si j’étais Deschamps, voir un joueur de 21 ans, qui n’a rien prouvé, à qui je fais confiance, se comporter de la sorte, ce matin je le convoque et je le renvoie chez lui. A droite, Sidibé a été bon, parait-il. Comme Kurzawa, jusqu’à quand on va essayer de nous le faire passer pour un superbe latéral. Il ne sait pas défendre, ne sait pas lire le jeu. Il masque tout cela par son activité offensive, mais quand, comme hier soir, il ne réussit rien, son match est catastrophique. Mais il court donc ça plait !!!

Le trio offensif a également déçu. Griezmann a une nouvelle fois été transparent, ne réussissant rien, à part sa remise pour Matuidi sur le but. Le seul point positif pour lui, c’est qu’au moins, il a fait l’effort de défendre en seconde période quand la France ne voyait plus le ballon… C’est déjà ça. Il serait temps qu’il reprenne sa carrière en main au lieu de se disperser (pubs, concerts…) et d’en oublier qu’il est d’abord un joueur de foot. Avec lui, Lacazette jouait gros. Et il s’est raté. Pas aidé par les courses des deux autres, il n’a jamais su où se situer. Et comme il n’a jamais réussi à garder un ballon quand les bleus étaient dominés, il n’a servi à rien. Et puis, il y a Mbappé, le nouveau prodige, l’extraterrestre. Quelle déception. Il a joué presque toutes ses actions seul, dans l’idée d’aller au bout et de marquer. Raté. Il s’est rapidement resitué dans l’axe, montrant presque à Lacazette, « je prends l’axe, décale toi !!! ». Cherchant à obtenir des fautes en en rajoutant, se permettant de pousser un bulgare alors que le ballon était déjà sorti en touche, il est en train de changer de comportement. Je sais que les gens me diront que je cherche la petite bête, mais on en reparlera dans quelques mois !!! Enfin, j’espère qu’Emery a regardé la rencontre et qu’il sait désormais à qui s’attendre pour les gros matchs à venir du PSG: Mbappé n’a jamais participé aux phases défensives de l’équipe de France. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’il n’a même pas fait semblant, non. Il a regardé les autres, « les porteurs d’eau », travailler pour lui. Attention à la suite de la saison !!!

Enfin, en plus de Rabiot, que dire des autres entrées en jeu de Payet et Giroud. Nullissime. Pas un ballon gagné, pas un ballon gardé, un comportement insupportable. Bon, on ne va pas se mentir, mais si Benzema, Menez ou Nasri font ce genre d’entrée, je pense qu’il y a un débat sur « doit-on rétablir la peine de mort pour les joueurs de foot ? ». Jusqu’à quand Deschamps va-t-il convoquer Dimitri Payet ? Nul en sélection, nul en club, je ne comprends pas !!! Quant à Giroud, je me rappelle qu’il avait boudé après le premier match de la coupe du monde 2014 parce qu’il était remplaçant. Son entrée d’hier est à cette image: « Moi, je suis remplaçant d’un gamin de 18 ans qui n’a rien prouvé !!! Je m’en bats les c… vous allez voir si je rentre, je ne vais faire que de la merde !!! ». Bravo, c’est réussi !!!!

La France va donc sortir d’un groupe avec les Pays-Bas, la Suède, la Bulgarie, la Biélorussie, et le Luxembourg…. Ca mérite, au moins, une prolongation de contrat pour Deschamps pour les cinq prochaines années, un exploit pareil !!!!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*