Excès ou manque d’objectivité

Il a fermé la bouche de tout le monde ! Il a justifié le prix de son transfert !

Tous les sportifs de haut niveau le savent : la critique (qu’elle soit négative ou positive), fait partie du métier, grâce ou à cause de l’exposition médiatique. Mais c’est aussi cette exposition qui permet aux sportifs d’être (bien) rémunérés.

En général, les sportifs apprécient très peu les critiques négatives. La différence entre le football et les autres sports, c’est que la surmédiatisation, entraine des réactions de l’entourage, mais aussi et surtout des fans.

Se posent alors plusieurs questions : a-t-on le droit de critiquer un joueur, un club ou un entraîneur ? Le prix d’un transfert justifie-t-il le niveau du joueur ? L’avis des médias leaders (canal+, l’équipe etc…) fausse-t-il les jugements ? Avons-nous le droit d’avoir des avis différents ?

Depuis toujours, mais surtout ces derniers temps que les transferts et les salaires ont explosé, critiquer un joueur, un club ou un coach crée des polémiques. Et ces derniers temps, deux exemples ont caricaturé ces prises de position : Antony Martial et Marcelo Bielsa.

Antony Martial a inscrit son 1er (joli) but dès son 1er match avec Manchester United. Et là, les médias mais surtout les défenseurs du joueur (notamment sur les réseaux sociaux) s’en sont donnés à cœur joie : Il a justifié le prix de son transfert ; il a fermé la bouche de tous les jaloux…

On citera juste Angel Di Maria (acheté environ 75M€ par United au Réal !!) qui avait non seulement inscrit des buts lors de ses premiers matchs avec United (après avoir gagné la ligue des champions avec le réal), mais qui avait surtout fait l’unanimité pendant ses 2 premiers mois, avant de voir son bilan considéré comme un échec.

Le montant du transfert garant du niveau du joueur?

Cet exemple, parmi tant d’autres, devrait inciter les gens à un peu de retenue. Est-ce qu’un seul but constitue déjà un bilan suffisant lorsqu’on sait qu’il reste 9 mois de compétition ? Même d’anciens joueurs ayant connu ce genre de mésaventures se laissent aller à de tels commentaires. : Rio Mavuba a mis en ligne le but de Martial avec ce commentaire « et 1 but qui calme tout le monde ». Aurait-il oublié que lui-même avait été présenté comme un phénomène, qu’il avait été appelé dès 2004 en équipe de France, avant de disparaître d’octobre 2004 à Mars 2007.

Martial a des qualités, mais laissons lui le temps de s’installer, de progresser, et surtout d’être régulier dans la performance avant de s’enflammer pour un seul but.

Ce qui est également bizarre avec les supporters des joueurs français c’est qu’ils n’acceptent pas qu’on émette des doutes sur les capacités de Martial à assumer et justifier un tel transfert mais ils peuvent, au contraire, être critiques avec le Réal Madrid qui met 100M€ sur Gareth Bale. Etrange comportement !!!

Mais Martial n’est que le symbole de cette dérive des gens, qui, après 2 buts en 5 matchs d’un attaquant, vont aller jusqu’à réclamer sa sélection en équipe de France !!!

De plus, il paraît qu’aujourd’hui le prix d’un transfert justifierait de la qualité d’un joueur : Lucas acheté 40 M€ par le PSG est donc meilleur qu’Alexis Sanchez acheté 36M€ par Arsenal?? Marco Verratti acheté 11M€ est donc moins bon que Mvila acheté entre 14 et 18M€ par le Zénith à Rennes ou encore qu’Imbula acheté 21M€ par Porto ??

De même, concernant Marcelo Bielsa. Une majorité des médias (bien soutenus par les entraîneurs français !!!) avaient décidé de le descendre. Mais n’y avait-il que des choses négatives à dire à son sujet ? Etre une référence pour des entraîneurs comme Guardiola, Simeone, Sampaoli, entre autres, ne mérite-t-il pas qu’on essaie de tirer les choses positives de son passage à Marseille ? Quand Didier Deschamps perd 9 matchs sur 10 en championnat lors de la saison 2011-2012 avec l’OM, personne ne lui ait tombé dessus avec une telle violence.

Enfin, et toujours grâce aux juges que sont devenus les réseaux sociaux, avons-nous le droit de soulever des points d’interrogation concernant un joueur, voire d’aller jusqu’à dire qu’il n’est pas bon (sur le moment), sans pour autant susciter des réactions si violentes, et être accusé de retourner sa veste quand nous dirons des choses positives sur lui ? Un joueur ne peut donc pas évoluer, progresser ? Notre jugement d’un match ou d’une période doit donc être pris comme définitif sur toute la carrière du joueur.

Des exemples de joueurs qui ont soulevé ce genre de débats et de comportements sont nombreux avec plus ou moins d’ampleur: Marvin Martin (le nouveau Zidane ??), Gourcuff, Nasri, Pastore, Lucas, Yanga Mbiwa, Ibrahim Ba, Julien Faubert etc… Et on se rend bien compte que les évolutions de chacun sont complètement différentes : certains se sont perdus en route, d’autres ont fait une belle carrière, quand les derniers ont un parcours qui se poursuit dans l’indifférence.

4 Comments

  1. Un autre exemple… Le cas de Wayne Rooney qui a fait un grand début en première élague avec Everton avant d’être transféré à Man. Utd, club dans lequel il a réalisé selon moi 2 bonnes saisons puis s’est peu à peu éteint … J’en arrive au fait qu’il a inscrit un bon en sélection et ce qu’il fait de lui le recordman du nombre de but en sélection ! Cela signifie t-il que le joueur a fait une très bonne carrière ? Comment juger la valeur et le niveau d’une carrière sportive ? Au nombre de titre ? Record ? Ou bien à la performance ?

  2. La médiatisation fait qu aujourd’hui dès que les journalistes encensent un joueur pendant 2 semaines, il est selectionnable en equipe de france. S’il y avait des jeunes phénomènes tous les ans ça se saurait en même temps, il faut bien vendre du papier et alimenter les émissions de télé. On a oublié combien de temps ont mis certains trés grands ont mis pour rejoindre les fameux grands clubs, exemple suarez. Le football est devenu un jeu de transferts et d agents, il y a quelques années certains joueurs n avaient aucune chance d intégrer les grands clubs mais aujourd’hui beaucoup d exemples nous démontrent le contraire.

  3. La médiatisation fait qu aujourd’hui dès que les journalistes encensent un joueur pendant 2 semaines, il est selectionnable en equipe de france. S’il y avait des jeunes phénomènes tous les ans ça se saurait en même temps, il faut bien vendre du papier et alimenter les émissions de télé. On a oublié combien de temps ont mis certains trés grands joueurs pour rejoindre les fameux grands clubs, exemple suarez. Le football est devenu un jeu de transferts et d agents, il y a quelques années certains joueurs n avaient aucune chance d intégrer les grands clubs mais aujourd’hui beaucoup d exemples nous démontrent le contraire.

  4. Cet article me rassure!
    En écoutant souvent rmc et en regardant le cfc je suis arrivé a me poser la question suivante: est ce moi qui ne connaît rien au foot ou ce sont les journalistes qui réagissent sous l’émotion en analysant une équipe ou un jouer sur un match? Dugary avait critiqué les journalistes et à juste titre selon moi, qui voulaient que Cheyrou intégre l’EDF. Il avait fait 3 bons matchs d’affilé et on faisait de lui un joueur de classe mondiale. Pourtant aujourd’hui il fait la même chose sur canal! En début de saison dernière il avait parlé de la chance du champion pour Marseille… On connaît le résultat final.
    En voyant ce qu’a écrit Mavuba je suis encore plus surpris. Comment il fait pour poster cela alors que Martial a mis un (seul)but?!
    Du coup je met une partie des joueurs dans le lot.
    Pour finir je dis que dans le foot comme dans la vie seul le temps donnera raison ou pas à l’investissement qui a été fait sur Martial et à Bielsa et sa patte laissée à l’OM.

1 Trackback / Pingback

  1. Excès ou manque d'objectivité - P...

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.