Foutez la paix aux gamins !!!!

En surfant sur les réseaux sociaux, je vois de plus en plus de publications sur les résultats, sur des enfants contactés par des clubs pros etc… En revanche, je lis rarement « mes joueurs ont perdu 8-2 mais ils se sont éclatés ». Normal, on ne peut pas s’éclater en perdant, non ? Surprise, si, on peut !!!

A force de vouloir mettre les enfants dans les soi-disant clubs formateurs, réputés, suivis par les clubs pros, vos enfants exercent déjà un métier. Ils ont la pression du résultat, la pression de la concurrence, la pression de se montrer pour devenir pro et riche et la pression de leurs parents. Mais il ne faudra pas s’étonner quand, pour le peu qui y arriveront, on verra des joueurs blasés et qui n’aiment plus le foot.

Parce qu’avant 15 ans, c’est là qu’on va se fabriquer nos meilleurs souvenirs. On joue avec ses copains, on part en tournoi, on rigole, on s’éclate. Ces souvenirs, ces moments, la plupart des jeunes générations ne les auront jamais. Parce qu’ils changent de clubs tous les ans. Parce qu’ils ne prennent aucun plaisir sauf celui du résultat, du but marqué, de la passe décisive, des stats quoi.

Vos enfants n’auront qu’une fois huit ans, neuf ans etc… Plus jamais ils ne revivront ces moments-là. Repensez aux moments qui vous donnent le sourire, qui vous font être nostalgiques d’une belle période et vous verrez que vous penserez à tous ces moments. Aux moments où vous reparliez du match avec vos copains d’école puisque vous étiez souvent dans la même école, parfois même dans la même classe. Vos enfants ne peuvent pas vivre cela puisqu’ils sont à l’école à Cachan mais qu’ils jouent à Montrouge.

Et en dehors du club, ces enfants jouent-ils encore au foot dans leur quartier, avec leurs copains, là où on se fout du niveau de chacun mais quand on est juste là pour s’amuser ? Evidemment non. Ils ont désormais des séances supplémentaires soit avec le père qui se prend pour un coach, soit avec un entraineur qui fera payer 10 ou 12€ l’heure pour prendre une dizaine de gamins et leur concocter une bonne séance bien musclée.

Avant, quand on allait au tournoi, on pouvait finir 36èmesur 40, on s’en foutait. Du moment qu’on avait joué au foot, qu’on avait rigolé avec ses copains et qu’on avait mangé la fameuse barquette frites – merguez, on avait gagné.

Un dernier mot sur tous ces éducateurs qui hurlent sur les gamins, qui les accusent d’être responsables de la défaite, du mauvais match, demandez-vous juste si ce n’est pas vous qui ne comprenez rien à ce que doit être le football avant U13 (et encore !!!). Et arrêtez vos séances supplémentaires pour vos soi-disant meilleurs U9, U10 etc. Je vous rappelle juste que tous vos gamins ont payé le même prix de licence, c’est donc une énorme injustice pour les moins bons  et un éducateur injuste, c’est tout sauf un éducateur.

Allez, continuez à détruire un sport et des gamins, c’est finalement votre plus grande compétence !!!! Et merci aux ligues et districts d’être complices de tout ce bordel…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.