Guingamp en ligue 2, l’OM sans coupe d’Europe

A deux journées de la fin, la ligue 1 est en train de livrer son verdict avec, entre autres, Guingamp en ligue 2 et l’OM sans coupe d’Europe.

C’était le choc du soir. Un pseudo choc pour presque valider un podium ou pour espérer encore accrocher l’Europe.

Lyon n’a fait qu’une bouchée de l’OM, 0-3, en jouant proprement, sans être extraordinaire. L’OL s’est donné de l’air pour assurer la troisième place. Mais que dire de l’OM ?

Comment une équipe composée de joueurs professionnels (enfin, il paraît) peut se comporter de la sorte ? Que fait Rudy Garcia à l’entrainement pour qu’il y ait autant d’espaces entre ses joueurs ? Le carton rouge de Caleta-Car est significatif avec, sur une seule passe et aucune préparation, la défense de l’OM est complètement écartée. Bref.

Pourquoi insister avec Strootman – Gustavo au milieu alors que ça n’a jamais marché ? Pourquoi Sanson, le seul à peu près régulier, ne joue plus ? Sûrement parce que lui la fermera et ne cassera pas la tête à son entraineur parce qu’il est sur le banc !!!

Marseille a perdu 13 rencontres. Comment faire croire qu’on vise le podium avec autant de défaites ?

Enfin, Balotelli a de nouveau montré pourquoi personne ne veut de lui. Quant à Caleta-Car, après deux matchs tout juste corrects contre des équipes de bas de tableau, on entendait dire que finalement c’était un bon jouer, que c’était le temps d’adaptation. C’est une blague. Ce joueur est nul, c’est tout.

L’OM ne disputera aucune coupe d’Europe l’an prochain et le ménage va avoir lieu. Mais avec quel président ? Avec quel moyen ? Comment dégager des Payet, strootman, Caleta-Car avec les salaires qu’ils ont et le peu de prétendants ?

Allez, un petit powerpoint de Jacques-Henry Eyraud  va relancer tout ça !!!!

Bref, bon courage aux supporters de l’OM.

En bas de tableau, Guingamp est officiellement relégué, sans que ce soit une surprise. Dijon et Caen peuvent encore y croire, surtout que Monaco est venu se mêler à la lutte avec désormais le même nombre de point que Dijon. Et on peut même y ajouter Amiens, pas sauvé mathématiquement.

Au milieu de tableau, Rennes est douzième avec seulement onze victoires et 12 défaites. Alors, moi je veux bien qu’on nous fasse passer Julien Stéphan pour un entraineur de fou, moderne, nouvelle vague. Mais à part des coups comme tous les entraineurs peuvent en faire, qu’a-t-il fait ? Ok, la coupe de France, c’est super, mais sur le bilan global, c’est quoi ?

D’ailleurs, et même si, évidemment, il n’est pas du tout le mieux placé pour parler vu ses prestations, Ben Arfa a dit que les consignes étaient défensives, même quand Rennes joue le 20èmede la ligue 1 et à domicile. N’oubliez jamais que l’entraineur rennais est le fils de l’adjoint de Didier Deschamps. Ne vous posez pas plus de question pour savoir comment il a eu son BEPF. Bref, on en reparlera la saison prochaine.

Même si on fera la bilan à la fin de la saison, à deux journées de la fin, on peut dores et déjà dire que cette ligue 1 a de nouveau été catastrophique en terme de jeu, et qu’en coupe d’Europe, la France finira 6èmeà l’indice UEFA 2018-2019. Mais sinon, tout va bien !!!!

1 Comment

  1. On en sait plus sur les présidents au soir du 24 mai:
    Quand des dirigeants de rencontre recrutent un staff et des joueurs en L2 pour jouer en L1 , ils y vont tout droit , ce qui s’est passé avec Caen. Coach Courbis n’y a rien changé . Quel est le montant de son chèque ?
    Quand un dirigeant historique ne se remet pas en cause , il recrute un coach inexpérimenté et joue aux dés le palmarès futur du club , ce qui va se passer à Lyon.
    Quand un gros club se réveille et met les moyens , il se sauve du désastre , ce qui s’est passé à Monaco. Argent jeté par les fenêtres ,certes, mais sauvetage réussi pour ce club aux deux finales européennes .
    Quand les dirigeants sont mauvais et l’entraîneur non-responsable , le gros club se prend les pieds dans le tapis , ce qui s’est passé à Marseille, club aux cinq finales européennes.
    Quand les dirigeants ne savent pas communiquer , ils sont champions mais on s’en fout , ce qui s’est passé à Paris, club aux deux finales européennes.
    Quand les dirigeants recrutent un bon entraîneur , ils se sauvent in extremis , ce qui s’est passé à Dijon, club à la moutarde européenne.
    Kombouaré aurait dû être champion avec PSG si les Qataris ne l’avaient pas viré alors plus de moyens pour le Néo-Calédonien et un gros qui lui redonne un bel effectif ?Au fait ,à l’EAG, on vote Jocelyn ou Antoine ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.