Historique fessée

Le Barça vient de vivre la pire humiliation de son histoire en prenant une véritable gifle face au Bayern Munich (8-2). L’ampleur de la défaite n’était sûrement pas attendue mais est-ce vraiment une surprise ?

Le Barça, c’était l’équipe de rêve. Celle du pressing, de la technique, de la possession, des matchs mémorables comme le 5-0 face au Réal Madrid de Mourinho. Mais depuis 2015, tout s’effondre doucement mais sûrement.

Le Barça a vécu trois problèmes qu’il n’a jamais résolus. La fin de Xavi et Iniesta. On a minimisé leur impact sur le jeu et sur le groupe, avec le leadership de Puyol, en ne parlant que de Messi. Deuxième problème, Messi. L’argentin a trop souvent masqué les lacunes de l’équipe, comme face à Liverpool quand un Barça malmené s’imposait à l’aller 3-0 grâce à son petit argentin. Troisième problème : le Barça a vécu sur ses cinq années d’apogée footballistique et n’a pas su (ou pu) se renouveler.

Le Barça multiplie les erreurs depuis plusieurs saisons. Le recrutement est catastrophique pour des montants affolants. La Masia, centre de formation qui a sorti tant de joueurs, qui n’est plus utilisé. Quand on connait la philosophie de jeu mise en place, qui de mieux que les joueurs formés au club pour porter cette marque de fabrique, en étant entouré en renforcé par quelques joueurs venant de l’extérieur mais avec un style proche de celui du club catalan.

Encore une fois, le problème est l’analyse du résultat et pas du contenu. Le Barça a été champion d’Espagne en 2019, mais les problèmes de jeu étaient déjà là. Le Barça s’est fait gifler par la Roma, par Liverpool et par le Bayern sur les trois dernières saisons de ligue des champions.

Le match face au Bayern comme le coup de grâce

Finalement, ce soir, c’est la finalité de toutes ces erreurs. La compo de départ n’était pas digne du style Barça, mais pourquoi pas. Sauf que tu renforces ton milieu de terrain et tu décides de mettre le feu au match et de ne jamais passer par tes milieux ni de te servir de ces derniers pour calmer le rythme du match. Résultat ? Tu te fais ouvrir de tous les côtés et tu subis sur chaque possession allemande une occasion dangereuse.

Vidal est un bon joueur, avec du caractère, mais ce n’est pas un joueur Barça compatible. Sergi Roberto a bien mangé sur le 6ème but face au PSG, mais depuis ? Semedo est trop limité, Rakitic est cramé, Suarez n’est plus un footballeur de haut niveau, Alba souffre. Griezmann n’a jamais rien apporté, quand Dembélé semble n’être jamais arrivé. Tu as Ansu Fati et Riqui Puig, jeunes du centre qui ont montré de belles choses, mais tu les mets sur le banc et trop souvent ils n’entrent même pas en jeu, ou bien trop tard.

Le Barça, dans sa forme actuelle, est mort ce soir. Le board doit démissionner par respect pour ce club et organiser des élections anticipées, prévues normalement dans un an. Les cadres vieillissants et les joueurs qui n’ont pas le niveau doivent partir. Le problème, c’est que le club catalan n’a plus les moyens pour recruter puisqu’il a dépensé son argent n’importe comment pendant quatre ans.

Alors oui, le Barça renaitra, comme tous les grands clubs historiques qui ont tous connu, à un moment, un passage à vide. Mais ça passera par une remise en question globale, une organisation avec des postes et des rôles bien définis (et pas trois directeurs sportifs en même temps), mais aussi par un retour de la masia et un recrutement ciblé et intelligent, tout ça avec un entraineur qui connait parfaitement le club et ses complexités.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.