J’ai fait un rêve

J’ai fait un rêve.

J’ai rêvé que les Présidents de clubs ne regardent plus le classement le dimanche soir et en tirent un jugement sur la qualité des éducateurs.

J’ai rêvé que les présidents laissent leurs entraineurs travailler et qu’ils s’occupent juste de leur donner une structure et du matériel pour bien travailler.

J’ai rêvé que les pseudos responsables techniques viennent voir les équipes jouer et prennent du recul entre le contenu et le résultat.

J’ai rêvé que les Présidents arrêtent de donner des fixes à 1000€ à des joueurs en carton en R2, R1 ou N3.

J’ai rêvé qu’ils donnent des salaires dignes à des éducateurs compétents et dévoués et pas des 150€ pour 80H par mois.

J’ai rêvé que les éducateurs arrêtent de recruter à tout va dès les U11 et qu’ils s’attachent plutôt à faire progresser les gamins qu’ils ont au club.

J’ai rêvé que le weekend, les parents se comportent comme des êtres civilisés et pas comme des moins que rien envers l’arbitre, les autres parents, l’éducateur et les gamins.

J’ai rêvé que les parents laissent leurs enfants s’épanouir dans leur sport et ne se comportent comme des dresseurs d’animaux avec pour objectif d’acheter la future maison familiale.

J’ai rêvé que les éducateurs cessent d’être entraineur, mais en même temps recruteur, et en même temps agent.

J’ai rêvé que sur facebook, personne ne vienne poster la victoire de ses U9 sur le score de 6-1 comme si c’était un trophée jeté à la face du monde: « Regardez le coach que je suis !!! ».

J’ai rêvé que venir au foot est un plaisir, un bonheur de partager ensemble un moment de notre vie, sans autre ambition que de s’éclater.

J’ai rêvé que le foot était un jeu… Et puis je me suis réveillé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.