Jouer à plusieurs postes, est-ce vraiment un handicap ?

Être capable de jouer à plusieurs postes c’est souvent mal vu par les joueurs, l’entourage voire les médias. Mais ne serait-ce pas, plutôt, un avantage ?

« Le coach me prend pour un bouche-trou ». Voici le genre de phrase qu’on entend souvent de la bouche d’un joueur quand son entraineur le fait évoluer à différents postes. Quand on est joueur, on a souvent très peu de recul et de connaissances pour comprendre pourquoi le coach nous fait évoluer à plusieurs postes, mais c’est aussi dû au fait de ne pas être en confiance et de préférer évoluer dans à un poste qui nous rassure.

Dès la formation, les parents utilisent les mêmes termes. Quand on change un gamin de position, ils sont là à vous expliquer que ce n’est pas son poste, qu’il a du mal à jouer dans ce rôle. Sauf qu’à la formation, c’est un passage obligé pour plusieurs raisons.

La première, c’est l‘apprentissage, la progression. Évoluer à plusieurs postes va développer l’intelligence de jeu, avec des compétences différentes à développer suivant la position. De plus, ça permet aussi au joueur de comprendre l’importance des autres dans le collectif.

Pour être concret, quand vous êtes le joueur qui marquent la majorité des buts, vous pensez très vite que l’équipe gagne grâce à vous. Si votre coach vous replace dans le cœur du jeu sur un ou deux matchs, ça vous fera prendre conscience de la difficulté d’évoluer dans la densité, mais aussi de l’importance des joueurs derrière l’attaquant pour que les ballons vous arrivent dans de bonnes conditions pour conclure les actions.

De Light, à l’Ajax, alors qu’il était défenseur central, et qu’il était trop au-dessus, a été surclassé et placé au milieu pour l’obliger à penser le jeu différemment et à s’habituer à avoir moins de temps et d’espace pour jouer. Ça a fait partie de son cursus d’apprentissage pour devenir le joueur qu’il est aujourd’hui.

Evoluer à plusieurs postes, un vrai plus

Évoluer à plusieurs postes, ça vous permet aussi de continuer à jouer quand un joueur est plus fort que vous à votre soi-disant poste de prédilection. Si vous jouez 6 et qu’un jour, un 6 plus fort que vous arrive, vous vous retrouvez sur le banc. Or, si vous êtes capables d’évoluer en 8 voire sur un côté, vous avez des chances de continuer à faire partie de l’équipe. Kimmich est un très bon exemple, comme le fut Philippe Lahm, capable d’évoluer en défense centrale, comme latéral ou comme milieu axial.

Évidemment, il y a des joueurs qu’on ne change pas de poste. Mais c’est simplement parce qu’ils sont tellement au-dessus qu’il n’y a aucun intérêt pour le collectif de le mettre ailleurs. Mais comme cela ne concerner que très peu de joueurs, tous les autres doivent donc avoir plusieurs cordes à leur arc.

Malheureusement, pour faire progresser un joueur, le changer de poste de temps en temps, il faut être détacher du résultat du match et être capable de se dire « aujourd’hui, peut-être qu’on va perdre, que ça ne va pas marcher, mais ça fait partie du cursus de formation et progression du joueur ».

Pour résumer, Matuidi est un bon exemple. Capable d’évoluer dans les deux ou les trois du milieu, il est aussi capable de jouer plus haut couloir gauche, comme il l’a fait en équipe de France. S’il n’avait pas cette qualité, il aurait passé la coupe du monde sur le banc, barré par Pogba et Kanté.

Pour terminer sur un autre exemple, on pourrait parler de Mbappé. Oui, tout ce qu’il fait à son âge, c’est exceptionnel. Mais on peut facilement imaginer qu’il serait plus complet, plus intelligent, s’il avait évolué à différentes postes chez les jeunes, par exemple au milieu, avec l’obligation de jouer simple de temps en temps, de ne pas tout miser sur sa vitesse pour faire la différence parce qu’il partait de trop loin. Mais pour ça, il aurait fallu un club fort qui fait comprendre au joueur que ça fait partie de sa formation. Mbappé aura donc perdu un peu de temps et devra donc progresser chez les pros.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.