Avec des joueurs de foot, ça change tout

La France explose les Pays-Bas, 4-0. Les bleus écartent les « oranje » de la course à la coupe du monde.

C’était donc un match à risque. Pour cela, Deschamps aligne l’équipe annoncée: Lloris – Sidibé, Koscielny, Umtit, Kurzawa – Kanté, Pogba – Lemar, Coman – Giroud, Griezmann. Et comme par hasard, le début de match est bon.

Les français tiennent le ballon, face à une équipe hollandaise, il faut le dire, inoffensive. Certes, les bleus ne sont pas dangereux, mais ils contrôlent le match. Et sur la première action construite, un une-deux Griezmann – Giroud envoie l’attaquant de l’Atlético se présenter seul face à Cillessen. Le français ne va pas se rater et glisser le ballon entre les jambes du gardien néerlandais. 1-0.

Les hollandais ne réagissent pas et les bleus continuent de donner le tempo du match. Pas beaucoup d’occasion dans cette première période. Les quelques tentatives de contre des hollandais sont vite avortées, soit par le travail de repli des français, soit par une qualité technique d’une faiblesse rarement vue.

A la pause, les bleus mènent logiquement 1-0. L’ensemble de l’équipe est cohérente, mais il y a deux joueurs qui crèvent l’écran: Thomas Lemar et Ngolo Kanté. Côté néerlandais, un joueur est catastrophique: Sneijder. Les niçois doivent se poser des questions sur cette recrue. Non seulement, il n’est pas dans le coup physiquement, mais même techniquement, il a raté des passes qu’un joueur de District aurait réussies.

Au retour du vestiaire, Sneijder est remplacé mais le scénario est le même. Les bleus contrôlent, les oranges subissent. Strootman va d’ailleurs être expulsé (sévèrement), et laissé son équipe à 10. Ca manque quand même un peu d’intensité et de vitesse dans le jeu français pour finir le travail et se mettre à l’abri. Parce qu’il y a des possibilités face à une défense aux abois.

D’ailleurs, Robben leur rappelle qu’ils feraient bien de le faire, car le joueur du Bayern va se créer une grosse occasion, mais va manquer sa reprise de la tête alors qu’il était seul au second poteau.

Mais ce soir, il y a un joueur qui se balade. Et c’est lui qui va mettre les joueurs de Deschamps à l’abri. Suite à un centre de Sidibé renvoyé par la défense hollandaise, Thomas Lemar est à la récupération et envoie une reprise de volée dans la lucarne de Cillessen.

Deschamps en profite pour lancer Mbappé à la place de Giroud. Sur un contre, Griezmann s’en va et sert Lemar devant le but. Le monégasque se jette et inscrit un doublé mérité. 3-0.

Robben va envoyer une frappe sur la barre mais c’est juste anecdotique. Mais sur l’action suivante, Sidibé déborde et centre en retrait pour Mbappe qui inscrit le quatrième but français. 4-0

La France s’impose très logiquement contre les fantômes néerlandais, 4-0.

Evidemment, quand on met des joueurs de foot, on joue mieux… C’est bizarre non ? Kanté aura été exceptionnel d’abnégation, de compensation, de lecture du jeu, d’agressivité et de justesse technique. Avec lui, Thomas Lemar aura été le joueur juste. Tempo, vitesse, qualité de passe et frappe, le monégasque (en tout cas à l’heure qu’il est!!!) aura été simplement parfait. Et dire que si Payet n’avait pas été blessé, je suis sûr qu’il aurait joué. En tout cas, sa reprise est venue couronner son match: pureté de la frappe, équilibre, tout y était. Griezmann aura ouvert le score, et c’est déjà pas mal. Les autres ont été bons.

Deschamps aura réussi son pari par défaut. Il ne faut pas être dupe. La défaite en Suède et les critiques sur ses choix ont pesé sur le sélectionneur. Il vient de découvrir que quand on met de la technique, c’est mieux. Le seul bémol de la soirée sera sur l’opposition franchement catastrophique des néerlandais.

Les oranges n’ont pas existé et seul Blind a été à un niveau correct. Les hollandais sont très près de ne pas se qualifier pour la coupe du monde. Triste pour ce pays qui a produit tellement de très bons footballeurs et proposé autant de jeu. Précurseur du football total, du pressing, de la zone, ils sont aujourd’hui à des années lumières des grandes nations.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*