Julien Stephan, Le petit protégé

Rennes n’avance plus. Pourtant, Julien Stéphan est épargné par les critiques. Pourquoi est-il si protégé ?

Le stade rennais est aujourd’hui 12èmede la ligue 1. Avec trois victoires, trois nuls et quatre défaites, les rennais n’avancent plus depuis leur victoire face au PSG. Pourtant, aucune critique n’est émise envers Julien  Stéphan, l’entraineur breton.

Alors, c’est vrai, il a remporté la coupe de France l’an dernier. Un titre qui fuyait le club depuis 1971. On nous parle aussi de l’épopée rennaise en coupe d’Europe. Il faut rappeler que les bretons étaient sortis d’un groupe avec le Dynamo Kiev, Astana (Kazakhstan) et Jablonec (République Tchèque). Pas non plus le groupe le plus compliqué d’Europe. En seizième de finale, ils avaient sorti le Betis Séville. Une qualification obtenue au terme de deux rencontres où ils avaient été trimballés mais ils s’étaient qualifiés. Comme seule la victoire compte…

En huitième de finale, face à Arsenal, ils avaient profité d’une équipe anglaise réduite à 10 pour s’imposer au match aller, mais ils n’avaient pas existé au retour pour sortir de la compétition. Atteindre les huitièmes de finale d’une coupe d’Europe, est-ce vraiment un exploit ?

Neuf matchs sans victoire

En championnat, les rennais ont terminé dixième, avec seulement 13 victoires en 38 rencontres, soit à peine plus de 30% de victoires. Pas de quoi en faire un événement non plus.

Il y a donc eu cette victoire en coupe de France où, après avoir été menés 2-0 très vite, les rouges et noirs avaient trouvé les ressources pour revenir puis égaliser, avant de s’imposer aux tirs aux buts.

Cette saison, ils n’ont plus gagné en championnat depuis sept rencontres. Ils n’ont pas réussi à remporter la moindre victoire en deux rencontres d’Europa league face au Celtic et à la Lazio. 12èmedu classement, ils sont donc à égalité de points avec Monaco, fortement critiqué, avec Toulouse qui remercié Casanova, et derrière Saint-Etienne qui a remercié Printant.

Pourtant, Julien Stéphan est épargné. Il paraît que les matchs de Rennes ne se jouent à rien. Un match ou deux, je veux bien, mais sept rencontres de suite qui ne se jouent à rien, c’est très rare !!! D’ailleurs, les bretons n’ont remporté que 7 victoires sur leurs 27 derniers matchs. Mais ça se joue à rien !!!!

Encore une fois, un entraineur français a eu des (pseudo) résultats sur un état d’esprit plus que grâce au jeu. Encore une fois, un entraineur en manque de résultat nous sort la fameuse défense à cinq pour se rassurer et ne plus prendre de buts… Sauf qu’ils en prennent à tous les matchs.

Julien Stéphan, c’est un des rares entraineurs à avoir le BEPF sans avoir été pro, ni avoir fait monter une équipe. Comment a-t-il fait pour avoir le droit de passer ce diplôme sans tout cela ? Je vous laisse faire le rapprochement entre son nom et celui de l’adjoint de Didier Deschamps.

Enfin, l’an dernier on nous a loué sa fraicheur, le vent de nouveauté. C’est marrant comme une personne pour jouer avec les médias en leur disant ce qu’ils ont envie d’entendre. Bien gonflé par les compliments, il s’est pris pour un autre. Il suffit de voir ses conférences de presse et de comparer à sa première saison et vous verrez le changement d’attitude.

Alors, jusqu’à quand va durer la supercherie ?

1 Comment

  1. Très bien résumé la situation de cet imposteur qui sans être protégé par son nom de famille, il serait en train de coacher Perros guirec au fin fond de sa bretagne alors que des coachs très compétents mais qui n’ont pas son nom de famille ont du mal pour trouver des postes en n3… Merci Noël Mr fff

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.