La France avance

La France est en demi-finale de la coupe du monde après son succès face à l’Uruguay 2-0. Une première depuis 2006.

La chance, les aléas, ça fait partie d’une compétition. La France était privée de Matuidi quand l’Uruguay l’était de Cavani. Et on a vu la différence d’impact de ces deux absences. Toujours est-il qu’on a de nouveau assisté à un match ennuyeux.

Les bleus ont quand même été plus entreprenants, mais ce n’était pas difficile tant l’Uruguay ne propose rien en terme de jeu. La France l’emporte donc logiquement sur un coup de pied arrêté et une toile du gardien uruguayen. Ca suffit puisque seul le résultat compte.

Comment analyser un match où il ne se passe rien ? En ce qui concerne les joueurs, Lloris aura fait un arrêt déterminant qui aura évité le retour de l’Uruguay et aurait compliqué le match. Hernandez et Pavard ont fait le boulot. Varane a marqué mais il a manqué de justesse dans certaines relances. A ses côtés, Umtiti fait peur, comme sur ce moment où, dans sa surface, il s’est pris pour un technicien et a été à deux doigts de perdre le ballon. Mais bon, Deschamps étant un adepte du statu quo, il ne bougera plus.

Au milieu, Kanté a de nouveau été impressionnant. Mais c’est surtout sa lecture du jeu qui est hors norme, capable d’être deux secondes avant à l’endroit où être le ballon. Pogba a joué simple et c’est déjà pas mal. Mais quand je lis qu’il a été énorme, je ne comprends pas. Les gens ont dû oublier les joueurs qu’il y avait il y a encore 10 ans et ce que ça veut dire être énorme pour se contenter de si peu. Quant à Tolisso, il na rien fait de spécial, se contentant d’être simple et de bien défendre. Son premier match manqué face à l’Australie lui a fait du mal mentalement.

Devant, Giroud a été meilleur que d’habitude, mais franchement, c’est quand même très pauvre. Mbappé a eu quelques fulgurances mais rien de bien excitant. Et puis, il y a Griezmann. Il s’est battu, a récupéré plusieurs ballons, mais est-ce là qu’on l’attend ? Dans l’utilisation de celui-ci, il a été catastrophique, ne réussissant aucune déviation, aucune passe qui fait mal. Il a même marqué sur une toile énorme du gardien uruguayen. Tant que ça gagne, il sera épargné, sinon…

Côté uruguayen, on n’a donc rien vu. Ah, si. On a vu que sans Cavani, cette équipe ne ressemble rien. Ils quittent donc la compétition en quart sans émotion.

La France avance. La demi-finale se jouera mardi contre le vainqueur de Brésil – Belgique. Dans une coupe du monde aussi pauvre, aussi triste, on n’a même pas hâte d’y être.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*