La ligue de l’ennui

Rien de telle qu’une bonne journée de ligue 1 pour… S’ennuyer fermement. Les matchs de cette 23èmejournée ont encore été d’un niveau médiocre. Et ça ne risque pas de s’améliorer.

On aime le foot et à chaque journée on espère encore tomber sur un bon match. Evidemment, avec la ligue 1, on est plus souvent déçu que satisfait. A titre de comparaison, c’est vrai qu’en Allemagne il y a parfois des erreurs défensives monstrueuses, mais au moins on s’éclate. En Angleterre, il y a parfois des équipes qui ne jouent pas bien, mais au moins ça se donne à fond. En ligue 1, rien de tout ça.

Entre le « on est bien en place » classique, le « on doit être équilibré » et le « tant qu’il y a 0-0 on a 1 point et avec un miracle on peut gagner », on est déjà mal parti. Mais quand on y ajoute la faiblesse des joueurs, les pelouses parfois catastrophiques et le manque d’ambiance, on a des matchs d’une faiblesse affligeante.

La supercherie Garcia, ça va durer longtemps ?

Mardi, que ce soit Lille – Rennes, Monaco – Angers ou Nantes – PSG, on s’est ennuyé. D’ailleurs, robert Moreno, qui s’était fait attaquer par Moulin à l’issue du match sur le contenu de match de Monaco, a eu une superbe réponse. Il a déclaré qu’il avait pris des buts en voulant jouer et qu’il avait besoin de points donc qu’il allait, lui aussi, attendre les opportunités de contre. Il a ajouté « Bienvenue en ligue 1 ». En un mois, il a tout compris de notre championnat.

Mercredi soir, Lyon n’a pas réussi à battre Amiens. Un bon 0-0 bien dégueulasse. Rudy Garcia est donc en place depuis près de 4 mois et il n’y a rien. Pas de jeu, pas de ligne directrice et pas de progression. Évidemment, c’est tout sauf une surprise. Il a fallu attendre l’entrée d’un gamin de 16 ans pour qu’il se passe quelque chose. Lyon s’est trompé sur le recrutement de l’ancien coach de l’OM, mais aussi sur les joueurs recrutés. L’OL va devoir espérer un miracle pour accrocher le podium, et même sa place en Europa league est loin d’être assurée. A force de cacher ses erreurs et carences par des bilans comptables et la construction de son propre stade, Jean-Michel Aulas va finir par le payer.

Sinon, on a Toulouse qui a pris 1 point sur les 39 derniers possibles. Ca frise le génie !!! Et l’entraineur qui déclare qu’il « manque un peu de confiance pour aller au bout de nos idées ». Premièrement, ça ne manque pas de confiance mais de joueurs de foot, ce qui est toujours mieux quand on joue… Au foot. Deuxièmement, au bout de quelles idées ? C’est un mystère.

Des purges pour à 25€ par mois

Pour finir la soirée, Marseille est allé s’imposer à Saint-Etienne (0-2). Un premier très beau but de Payet, dès le début de match, bien aidé par un Ruffier qui était déjà parti de son but. Puis plus rien jusqu’à la fin quand Payet décale Sanson d’une superbe passe et que Radonjic marque le deuxième but sans que Ruffier n’esquisse le moindre geste. Entre les deux, rien.

Benedetto n’existe plus, Radonjic a des stats mais est toujours aussi brouillon. Finalement, l’OM tient sur son efficacité défensive retrouvée grâce à Mandanda et Alvaro et les exploits de Payet. Mais en ligue 1, ça suffit.

Quant à Saint-Etienne, ça fait peur. Après un début de regain de forme à l’arrivée de Puel et être remonté jusqu’à la 4ème place, les verts viennent de remporter un seul de leurs 7 derniers matchs et pointent à la 15ème place de ligue 1. Mais comment fairee mieux avec un Perrin dépassé, un Cabaye rincé, un Mvila transparent, un Khazri pas prêt, un avant-centre qui s’appelle Diony et en sous-utilisant son meilleur joueur, Bouanga.

Puel a donné deux interviews en janvier, au Monde et à L’Equipe où il parle très bien des maux du football français, tant dans le travail, l’état d’esprit et le manque de technique des joueurs, avec en ligne de mire, la formation française. Constat déjà fait dans « Pourquoi le foot français va dans le mur » il y a maintenant cinq ans. Je pense surtout que l’entraineur stéphanois a sorti le parapluie en comprenant qu’il n’arriverait à rien avec cette équipe, et en expliquant qu’on ne peut rien demander à ces joueurs-là, les lacunes venant de trop loin. C’est bien joué !!!

En tout cas, on a déjà le champion de France, le PSG, le deuxième qui, sauf catastrophe, sera l’OM et un reléguable, Toulouse. Pour le reste, ça va batailler. A 16 journées de la fin, il n’y a que 7 points d’écart entre Rennes, 3ème, et Strasbourg, 9ème. Lille est 4ème à trois points des bretons alors qu’ils n’ont remporté aucun match à l’extérieur. Alors que les niçois sont régulièrement montrés du doigt pour être en retard sur leur projet, ils sont égalité avec l’OL. Et Monaco, catastrophique, n’est qu’à un point de Lyon. Est-ce qu’on aura le droit nous aussi, un jour, de s’éclater devant un match de ligue 1 ?Sinon, pour voir ces purges, il faudra payer 25€ l’année prochaine. Allez, surtout, ne changeons rien, la France est championne du monde.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.