L’After foot devient-elle une émission comme les autres ?

 

L’alter foot, sur RMC, a longtemps été une émission différente de toutes les autres. Mais avec les nouvelles recrues, ne serait-elle pas en train de devenir une émission comme toutes les autres ?

Oui, l’émission de RMC, qui se revendiquait différente des autres, l’était. C’est vrai que quand il y a Roland Courbis, elle devient une émission normale mais l’ancien coach de Montpellier n’était présent qu’après les matchs importants comme ceux de l’équipe de France  ou la ligue des champions.

Le reste du temps, l’émission était différente. Tout d’abord parce qu’elle laisse la place aux auditeurs. Alors oui, tous n’ont pas des choses intéressantes à dire. Oui, c’est vrai qu’il y a des auditeurs qui passent régulièrement alors que certains appellent et ne passent jamais. Mais quand même, laisser les auditeurs s’exprimer, poser des questions (qui changent des questions bateaux des journalistes) aux différents intervenants, donner un avis de supporters ou pas, ça change et ça permet d’ouvrir des débats.

Il y a ensuite les journalistes, chroniqueurs. Les plus anciens, Gilbert Bribois et Daniel Riolo, toujours là depuis dix ans maintenant. On peut ne pas être d’accord avec eux, ils sont parfois irritants, souvent clivant mais en tout cas, on sent dans leurs propos un détachement par rapport au milieu qui tranche avec le corporatisme et le réseau présent dans la majorité des autres émissions, mais aussi l’envie de ne pas être politiquement correct mais de bousculer les choses.

Par exemple dans le canal football club, on sent tout de suite qu’il faut défendre l’entraineur français quoi qu’il arrive (pour le recaser si possible dans un club ou à la fédé), et fracasser un maximum l’entraineur étranger que ce soit un entraineur reconnu ou pas. Ancelotti, Bielsa, Jardim et même Michel (qui le méritait surement mais de là à être traité de chèvre en direct après un match !!!) ont tous subi ce traitement.

Mais cette année, l’émission a pris un virage… Qui ne sent pas bon. Critiquant les consultants qui n’ont rien à dire, corporatiste et qui défendent les amis, l’after accueille aujourd’hui Jérôme Rothen et Franck Leboeuf, pour les plus réguliers. Le premier passe son temps à nous raconter ses anecdotes vécues pendant sa carrière (oui, n’oubliez pas, j’ai été pro !!!!), quand l’autre ne veut pas critiquer le football français, comme, par exemple, quand il ose dire que l’équipe de France a fait un très bon match en Biélorussie, ou encore en attaquant Unay Emeri alors qu’il en est à seulement quatre matchs officiels avec le PSG (Deschamps en est lui à quatre ans avec l’équipe de France mais pourtant, silence !!!!!).

Le week-end, l’after a recruté Jonathan Mac Hardy, le super connaisseur du football sud-américain. Quand vous l’écoutez, tous les meilleurs joueurs du monde sont là-bas, en Amsud. Que dire de ces pronostics lors de la Copa América où à chacune de ses prises de position il s’est passé l’inverse. Que dire des joueurs qu’il nous annonce comme des cracks et qui disparaissent les uns après les autres.

Bref, l’alter qui disait « tout haut ce que le football français pense tout bas » est en train de faire comme tout le monde… Dire des banalités et défendre le foot français en recrutant d’anciens joueurs… Mais ce sont des champions du monde 98 !!!!

4 Comments

  1. Même si certains sont exécrables et surjouent, le ton reste décalé et même quelqu’un comme moi pas vraiment passionné par le foot trouve du plaisir à écouter l’émission.
    Mais machardy est complètement hors du coup. C’est simple, les soirs où il est là, podcast direct corbeille

  2. Je suis d accord au sujet de Machardy: ses propos sont inintéressants, sans valeurs et parfois complètement incongrus!
    Benarbia; qui lui a des interventions pertinentes et un point de vue intéressant, a ,par contre, la fâcheuse habitude dans le débat de commencer ses phrases par « Non…ce n est pas cà….etc… » Autrement dit, l autre est dans le faux mais moi je connais la vérité. Un ton professoral vraiment pénible!

  3. En fait je l’ai écouté un peu l’autre soir où Ali Bernabia voulait développer son point de vue sur l’absence de Neymar. Il lui a coupé la parole en disant que de source sûre, la blessure c’était rien du tout. Il a perdu une occasion de la boucler

  4. Cette émission perd en qualité depuis déjà quelques années. Avant il y avait le lundi un After de 3-4 heures dans lequel les journalistes s’occupant des championnats étrangers avaient le temps de parler, et surtout ils parlaient des matchs. Depuis quelques années il faut qu’ils fassent des « avis tranchés » et c’est devenu triste. Ils ne parlent jamais des matchs mais prennent position sur des trucs à la con ou font des pronostics (ce qui n’a aucun intérêt, qu’ils aient raison ou tort peu importe on n’apprend rien!).
    Les nouvelles rubriques sont sans intérêt (after story: bonne idée pour intéresser les gens à l’histoire de leur football mais pourquoi faut-il que quand on parle de Lens-Anderlecht 83 on place dans le récit que Rothen avait 5 ans à l’époque ? on s’en fout!) et on a l’impression que l’émission est maintenant destinée et faite en fonction des réseaux sociaux.
    Les jingles des intervenants ou des rubriques qui à l’époque étaient vraiment pas mal avec des extraits de films cultes et des montages recherchés sont maintenant devenu tous les mêmes et ultra prévisibles: quand il y a une insulte lachée ou un truc du genre on est sur que ca fera jingle 3 jours après.
    Un point positif, ils n’ont pas gardé Leboeuf longtemps… Une fois lors d’un quizz dans lequel il fallait deviner la nationalité des joueurs de L1 ce type a eu tout faux (et ça le faisait rire), alors que si on regarde un minimum les matchs (ce qu’il ne fait donc pas visiblement) on le sait.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*