L’Argentine à l’arrache

L’Argentine se qualifie en battant le Nigéria 2-1. Mais que cette équipe est en souffrance.

On attendait donc le futur adversaire de l’équipe de France pour les huitièmes de finale de cette coupe du monde. Et ce sera donc l’Argentine.

Les argentins sont passés à l’arrache. Ils peuvent remercier Gernot Rohr d’avoir construit une équipe pour défendre et attendre. Et à 1-1 pour ne plus sortir. Désolé, mais même si l’Argentine n’est pas flamboyante, tant mieux que toutes les équipes, dont le Nigeria, qui ont misé sur le tout défensif sortent de la compétition.

Les partenaires de Messi ont été cherchés leur qualification à la 87èmeminute, sur un but de rojo, sur une des rares actions où il y a eu du mouvement. Mercado qui demande la ballon, Agüero qui pique au premier poteau et qui attire trois défenseurs, et Rojo, latéral gauche qui est venu fermer au deuxième poteau.

Avant cela, on avait encore vu une équipe empruntée avec des lacunes techniques impressionnantes. On avait vu une équipe sans mouvement. Mais surtout, on avait vu des joueurs chercher systématiquement Messi. Pour ceux qui aiment cela, regardez la position et l’attitude des joueurs qui reçoivent le ballon. Même avec des solutions vers l’avant ou plus simples, ils essayaient de donner le ballon à Messi. Ok, c’est un des meilleurs joueurs du monde, mais si vous e respectez pas le jeu, vous le payez. L’Argentine a failli le payer et s’en sort miraculeusement.

Le football a cela de magique qu’une équipe à la rue et qui se qualifie par miracle peut, dans les matchs à élimination directe, se réveiller, se révéler.

Ce huitième de finale France – Argentine est excitant. Non pas que les deux équipes pratiquent un football de rêve. Au vu des prestations en phase de poule, on s’attend même à un match bien pourri. Mais c’est une affiche du football mondial. Alors, comment les argentins vont-ils aborder ce huitième de finale ? Avec quels joueurs ? Quel système ?

En face, Deschamps devrait ressortir son fameux trio Matuidi – Kanté – Pogba. Soit en les utilisant tous les trois dans le milieu, soit en décalant Matuidi côté gauche.

Eliminé par l’Argentine de Messi, ce n’est pas un échec retentissant. Mais éliminé par cet Argentine, si. Mais comme, de toute façon, Deschamps ne vit qu’au travers du résultat, une élimination, et ce, dès les huitièmes de finale, serait un immense échec. Vivement samedi 16H.

Dans l’autre rencontre, La Croatie a fait le plein en s’imposant 2-1 face à l’Islande. Les croates ont sûrement été la meilleure équipe de la phase de poule. C’était déjà le cas à l’Euro, et on a vu la suite. Alors, est-ce enfin l’année des croates ? Rendez-vous dimanche à 20H pour Croatie – Danemark.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*