Le foot amateur meurt doucement mais surement, suite (et peut-être pas fin ???)

J’avais fait un papier « le foot amateur meut doucement mais surement » (http://parlonsbienparlonsfoot.fr/le-foot-amateur-meurt-doucement-mais-surement/)  il y a quelques mois. Je continue à le penser et je pense même qu’on n’a pas encore atteint le pire.

Avant toute chose, oui il existe encore des clubs, des éducateurs qui font bien leur travail, avec respect, dans une ambiance familiale. Mais pour les autres…

J’ai souvent parlé de la violence au bord des terrains. C’est un vrai problème. Supporters ou parents, beaucoup se comportent de manière insupportable. On a souvent tendance à dire que ce n’est que du foot. Mais non, désormais, ce n’est plus que du foot. Quand ça arrive en seniors, c’est très grave. Mais quand ça arrive chez les jeunes et les tout petits, il n’y a même plus de mot.

Il y a quelques jours, un parent a tapé un éducateur à Forbach. Mais quand on apprend dans quelle catégorie cela s’est passé, on n’ose même pas y croire: U6/U7. Et oui, désormais, il n’y a donc plus de catégorie épargnée par la violence, la bêtise.

Mais ce n’est pas tout. Aujourd’hui, les clubs de foot sont devenus de véritables objectifs pour nombre de personnes en quête d’argent. Parce que la vérité est là. Le foot, ça brasse et ça peut rapporter gros, pour peu qu’on tombe sur la pépite.

Alors, de nombreuses personnes entrent désormais dans les clubs pour avoir la main sur les gamins. Quoi de mieux et de plus facile que de devenir (pseudo) agent d’un joueur quand on l’a eu sous ses ordres plusieurs années de sa jeunesse. Fini le club familial, convivial, à but social. On s’en fout.

La victoire à tout prix, la découverte de la pépite, le passage d’éducateur (si on peut appeler cela comme ça) à agent, voici les seuls objectifs. Vous pourrez observer pas vous-mêmes que le foot, ils n’en ont rien à faire.

Beaucoup d’éducateurs arrivent aux entrainements seulement trois – quatre minutes avant le début de celles-ci, et encore pour ceux qui arrivent à l’heure. Je comprends que le foot n’est qu’un à-côté, mais si on sait qu’on ne sera pas à l’heure, pourquoi s’engager ? C’est juste une forme de respect. De plus en plus ne viennent même qu’à une seule séance sur les deux ou trois prévues pour la semaine. Par contre, ils veulent quand même toucher le total des 300 ou 400€ d’indemnités négociées avec le club en début de saison.

Que chacun ait envie de gagner sa vie, c’est normal. Que chacun ait envie d’être reconnu, pourquoi pas. Mais que ce soit fait sur le dos de gamins qui n’ont rien demandé, c’est inadmissible. Des gamins que, d’ailleurs, on abandonnera rapidement dès qu’on aura trouvé meilleur ou qu’on aura pensé que, finalement, il ne percera pas. Plus d’intérêt, poubelle !!!

D’ailleurs que deviennent les petits tournois de fin de saison où tout le monde venait pour s’amuser, passer un bon moment peu importe le résultat ? Désormais, les équipes ne viennent que pour gagner, crier sur l’arbitre, s’embrouiller entre éducateurs. Ridicule !!!

Enfin, il faudrait se pencher sur comment travaillent les clubs ? Les (pseudos) directeurs techniques qui ne viennent jamais mais qui sont très bien indemnisés, par exemple. Les responsables de catégorie qui ne s’occupent que de l’équipe A. Désolant !!!

On pourrait également parler de ses directeurs techniques qui vous contactent pour prendre une équipe et qui vous font galérer. Et oui, ils ont un poste important (en tout cas ils le pensent) puisqu’ils sont  dans le football. Ils peuvent donc se permettre de manquer de respect à un pauvre éducateur qui fait cela par passion.

Pour finir sur les clubs, que dire de ces clubs qui passent pour des formateurs mais dont l’équipe U17 nationaux ne comporte pas plus de deux sur vingt qui sont au club depuis plus d’un an ? Ce ne sont pas des clubs formateurs ou des éducateurs, ce sont des entraineurs – recruteurs qui cherchent à exister soit pour signer dans un grand club, soit pour profiter de l’indemnité de formation versée si le joueur devient professionnel. Piller les clubs alentours, ça ne les dérange pas. Laisser des gamins sur le côté le weekend, ça ne les dérange pas. Mais si les parents boivent leur promesse, tant pis pour eux !!!

Et la FFF

Evidemment, les clubs ne sont pas les seuls coupables. La FFF y est pour beaucoup. Le football français brasse un maximum d’argent. Mais celui-ci n’est jamais redistribué. Il sert à payer grassement des cadres qui ne foutent rien, des voyages inutiles. Mais évidemment, ceux pour qui on dépense le plus, c’est la sélection A. Les hôtels, les voyages etc… Tout est démesuré. Ok pour que la dépense principale soit pour la vitrine, mais pas dans de telles proportions. Parce que où ont commencé tous les joueurs de l’équipe de France ? Dans les petits clubs amateurs.

La FFF prend également environ 70€ par licence aux clubs amateurs. Si vous avez 500 licenciés, ça fait 35 000€ soit l’équivalent de dix mois d’indemnisation pour dix éducateurs. On peut y ajouter des amendes sur des cartons, sur des erreurs administratives. On voudrait tuer le foot amateur qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

Sans parler des arrangements entre amis en fin de saison quand il faut faire monter le club d’un pote. On trouve alors toujours une sanction à mettre au club concurrent pour lui retirer des points et permettre le passage à l’échelon au-dessus du fameux club « ami ».

On passera sur l’attribution des diplômes aux éducateurs en formation. Vous connaissez quelqu’un, vous avez votre diplôme. Vous êtes dans un club pro ? Vous avez votre diplôme. Vous critiquez la FFF et la DTN ? Vous n’êtes même pas acceptés en formation.

Vous voulez changer tout cela ? Ca va être compliqué puisqu’il va falloir faire partie des 216 grands électeurs qui décident pour 2 millions de licenciés !!!!

D’ailleurs, quand Noël Le Graët déclare qu’il a promis le poste de président de la FFF à Didier Deschamps, on a l’impression d’une monarchie. Il a même ajouté qu’il pouvait assurer l’intérim en attendant que le sélectionneur actuel soit prêt. Hallucinant !!!

Le foot amateur est en train de mourir. Non pas qu’il va disparaître, mais son côté social et familial, n’existe plus. Il est en train de dégouter de nombreux enfants et parents qui ne supportent plus ce qui s’y passe. Pour les autres, ils n’y sont que pour rêver de voir leurs enfants devenir millionnaires.

Allez bon courage (quand même) à tous !!!!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.