Le racisme est universel, la connerie aussi

A Lilian Thuram qui déclare que « les blancs se pensent supérieurs », Pierre Menès répond que « le racisme, dans le football, est surtout un racisme anti-blanc ». Il en veut pour preuve le peu de blancs dans les équipes, notamment en région parisienne, mais aussi son fils qui, quand il jouait au foot, avait décidé d’arrêter parce que, dans son équipe, on ne lui disait pas bonjour et on ne lui passait pas la balle.

Donc, aujourd’hui, en France, on arrête des matchs pour des banderoles, mais on donne la parole, dans les médias, à ce genre de personne.

Avant d’aller plus loin, et pour bien situer le contexte dans lequel nous sommes, cette semaine, sur une chaine info, lors d’un débat animé par Pascal Praud, la question était: « A-t-on le droit d’être islamophobe ? ». En plus d’être scandaleuse, la question ne devrait même pas être posée car être islamophobe, raciste, antisémite, homophobe, ce n’est pas un droit, normalement, c’est un délit… Enfin, pour les trois derniers en tout cas, apparemment. Bref…

M. Menès, s’il y a moins de blancs dans les équipes de foot, c’est peut-être parce que ces gens, à cause de l’image du foot, de l’hystérie et de la vulgarité au bord des terrains, ont inscrit leurs enfants à d’autres sports. Moi-même, éducateur et joueur de foot depuis plus de 35 ans, je n’ai pas inscrit mon fils au foot à cause de tous ces comportements que je déplore et dénonce. D’ailleurs, je me demandais, voyant le peu de noirs en natation, si les clubs de natation étaient racistes ? Bref.

Le problème de notre société, c’est qu’à la bêtise, on répond par une autre bêtise plus grosse, et ainsi de suite. Le problème de notre société, c’est que, pour exister, il faut dire ou faire des conneries. Le problème de notre société, c’est qu’au lieu de trouver des solutions et d’apaiser les différences, on les amplifie, et on monte les gens les uns contre les autres.

Partons du principe que Pierre Menès a raison. Qu’il nous explique alors pourquoi il y a si peu de noirs et d’arabes à la DTN ? Ils sont tous incompétents ? Pourquoi il y a si peu de noirs et d’arabes sur les bancs de ligue 1 et ligue 2 ? Ils sont tous incompétents ?

Alors, désolé pour ceux que je vais choquer, surprendre ou je ne sais quoi d’autre: oui, il y a du racisme dans le football comme dans toute la société.

Il y a du racisme chez les décideurs, quand ils ont un choix à faire. Il y a du racisme chez les joueurs. Il y a du racisme chez les supporters. Il y a du racisme partout. La seule différence, c’est que dans le foot, on a du mal à y croire parce qu’il y a un mélange ethnique presque unique dans la société. On essaye d’ailleurs de justifier ce non-racisme en expliquant que tout le monde peut réussir, quelque soit sa couleur de peau, sa religion, ses origines, mais aussi avoir accès à l’ascenseur social financier grâce au foot. Mais en vérité, ça ne justifie rien.

Mais je vais aller plus loin. En Algérie, au Maroc, au Mali, au Sénégal, quand on choisit un sélectionneur parce qu’il est blanc, c’est du racisme. On considère que le blanc est plus compétent que l’algérien, le sénégalais etc… Sauf que comme cette décision est prise par un noir ou un arabe envers des gens de son ethnie, on ne relève pas.

Apparemment, Pierre Menès n’a pas du regarder le reportage d’Olivier Dacourt, « Je ne suis pas un singe » pourtant diffusé sur la chaine qui le paye.

Alors maintenant, qu’est ce qu’on fait ? On continue à s’allumer, à s’accuser les uns les autres, à chercher qui est le plus raciste, ou on se décide à avancer ? Moi, j’ai mon avis, mais tant que ces personnes continueront à mettre de l’huile sur le feu et à empiler les conneries, on n’est pas près de s’en sortir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.