Le rêve brisé

Paris s’est incliné en finale de la ligue des champions. Une défaite logique au regard de la rencontre mais où le PSG peut regretter son attitude, sûrement dicté par les choix du coach.

J’ai souvent répété que la gestion émotionnelle d’un match de ligue des champions, c’était la clé. Ne pas jouer le match trop tôt, ne pas se tromper d’adversaire, mais aussi être assez tranquille pour faire le geste juste. Force est de constater que le PSG, ce soir, a eu tout faux.

Oui, le Bayern a une force de frappe offensive. Mais face à cet adversaire, jouer dans tes trente mètres, subir, c’est t’exposer à craquer. Je veux bien qu’on m’explique que le plan était de subir pour avoir de la profondeur dans leur dos. Mais comment tu fais pour l’utiliser quand tu n’as pas un joueur capable de tenir le ballon, de sortir des pressings ? Ou plutôt tu l’as, mais tu le laisses sur le banc.

Tuchel a eu tout faux

Le premier responsable, ce soir, c’est Thomas Tuchel. Reconduire la même équipe contre deux équipes différentes, qui ne jouent pas le même jeu, c’est une faute. Insister avec Marquinhos en 6 alors que dans toutes les rencontres où il y a eu pressing, densité, il a été mangé, c’est une faute. Laisser Kehrer se faire détruire par Coman, en plus des deux penaltys qu’il aurait du couter, c’est une faute. Ne pas faire de coaching alors que ton équipe est à l’agonie, c’est une faute. Enfin, ne pas tenter quelque chose, une réorganisation tactique par exemple en te disant « perdu pour perdu, je tente », c’est une faute. Plutôt que de faire entrer Kurzawa à la place de Bernat, pourquoi ne pas être passé à trois derrière et ajouter un Sarabia ou un Icardi ?

Mais il n’est pas coupable de tout. Il n’est pas coupable que le génie français manque, à 11M du but, d’ouvrir le score en choisissant d’ouvrir son pied sur Neuer au lieu de croiser pour trouver le côté opposé. Que ça plaise ou non, Mbappé n’est pas un crack. C’est un bon joueur, qui a énormément de progrès à faire techniquement, dans l’intelligence de jeu et de déplacement, et dans la finition. Doit-on rappeler que l’an dernier, lors de l’élimination face à United, il manque deux énormes occasions qui auraient scellé le sort du match ? Pour ceux qui auraient un doute, revoyez ses matchs en coupe du monde lors des quart, demi, et finale et vous verrez, qu’à part son but en finale, ses prestations sont catastrophiques. Mais il est champion du monde et c’est le génie français, donc je m’excuse de le critiquer (!!!).

Ce soir, Neymar n’est pas bon. Mais il a été pris à la gorge et c’est bien fait pour le PSG. A force de jouer comme une équipe de district à « donnez le ballon à Neymar » quand il est bien pris, la solution ne peut venir de personne d’autre.

Dois-je vraiment parler de Kehrer, acheter 35 millions ? Il ne sait pas se placer et compense par des tacles. Il ne sait pas lire le jeu, et techniquement, c’est d’une pauvreté assez exceptionnelle pour un joueur censé jouer à ce niveau.

Marquinhos n’est pas un 6

Silva ? Il a été monstrueux défensivement, dans les un contre un, mais encore une fois, il n’a jamais permis à son bloc d’avancer, de sortir un peu. Marquinhos ? Oui, il est généreux, combatif, mais Tuchel est le seul à ne pas voir que dès que le niveau d’intensité s’élève, il ne peut pas exister. Son poste, c’est défenseur central. Mais je reste persuadé qu’il aurait permis à Paris de moins subir s’il avait joué latéral.

Finalement, Navas a été à la hauteur. Avec lui, Bernat, qui a fini rincé, Herrera, qu’on n’attendait pas (ou plus) et Kimpembe.

Ce soir, le PSG a joué comme Leipzig avait joué contre lui : petit bras. Quand je répète à longueur d’année que la ligue 1 est assez nulle pour travailler des schémas de jeu, il parait que c’est n’importe quoi. Quand je dis que l’entraineur doit obliger les Mbappé et autres Neymar à jouer à fond les matchs de ligue 1 en respectant le jeu et en évitant de se la raconter, il parait que c’est n’importe quoi. Ce soir, le PSG a également donné raison à ses détracteurs : ils sont arrivés là parce qu’ils ont eu un tableau facile.

Ce Paris doit construire sur l’état d’esprit qui s’est créé ces dernières semaines. Mais Il doit surtout recruter un vrai latéral droit et faire jouer des milieux dont c’est le vrai poste. Enfin, si un club a envie de mettre l’argent sur Mbappé, qu’il le laisse partir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.