Le Sénégal franchit la ligne jaune

Le Sénégal quitte la coupe du monde à cause de deux cartons jaunes. Le Japon et la Colombie sont les qualifiés pour les huitièmes de finale dans ce groupe.

Les sénégalais regretteront longtemps cette égalisation japonaise qui leur coute sûrement la qualification. Face à la Colombie, les partenaires de Mané avaient quand même leur destin en main. En effet, un match nul leur suffisait pour sortir de la poule.

Les lions de la teranga ont fait ce qu’il fallait en première période pour se donner de l’air. Mais voilà, le manque d’efficacité dans le dernier geste les a laissé sous la menace colombienne. En seconde période, les sénégalais vont doucement reculer, pris entre la volonté de se mettre à l’abri et de maintenir ce score synonyme de qualification. Comme souvent, quand une équipe domine et ne marque pas, puis se met à calculer, elle est punie. C’est sur un corner que les colombiens vont sceller la rencontre par Mina. Sur ce but, le marquage n’est pas bon et le gardien n’est pas exempt de tout reproche. Les joueurs d’Aliou Cissé s’inclinent 1-0.

Dans le même temps, les polonais ont joué le jeu malgré le fait qu’ils soient déjà éliminés, comme le Costa Rica ou le Maroc l’avaient fait dans leur groupe respectif. Les polonais vont ouvrir le score et mener 1-0. A un peu plus de dix minutes de la fin, sachant que le Sénégal était mené et qu’ils avaient 2 cartons jaunes de plus que le Japon, les japonais décidèrent de ne plus jouer et de garder le ballon. Les polonais avaient en poche leurs trois points et il n’y avait aucun intérêt à aller chercher le ballon. Le match se terminera comme cela, dans un remake du fameux Allemagne – Autriche de 1982 qui élimina l’Algérie de la coupe du monde à la différence de buts.

Le Japon et le Sénégal ont donc terminé à égalité de points, avec un match nul dans la rencontre qui les a opposé, la même attaque et la même défense. C’est donc le quatrième critère qui va les départager: le nombre de cartons, ce que la FIFA appelle le fair-play. Les sénégalais ayant reçu deux cartons de plus que les japonais, ce sont eux qui terminent troisième et sont éliminés de la compétition.

Je crois bien que le tirage au sort aurait été moins injuste. En effet, comment départager deux équipes au nombre de cartons reçus. Pour être juste, il faudrait que ce soit le même arbitre qui officie pour toutes les rencontres du groupe, et encore. Comme souvent, c’est à l’appréciation de l’arbitre, la même faute faite à la 6èmeminute et qui ne vaut pas carton, en vaudra un à la 87ème. Entre la VAR que chacun décide d’utiliser comme il veut, et l’histoire des cartons, pour la justice, la FIFA repassera.

Première info: il n’y a plus d’équipes africaines dans cette coupe du monde. Ce n’était plus arrivé aussi tôt depuis 1982.

Deuxième info: la FIFA avait décidé, pour la coupe du monde à 48 pays, de faire des groupes de trois. Lors du troisième match, les deux équipes sauront donc exactement le score qui les qualifiera toutes les deux. L’instance internationale a intérêt à vite trouver une autre formule parce qu’on risque d’assister aux dix minutes de Japon – Pologne mais pendant 75 minutes !!!

En tout cas, le Sénégal est l’équipe africaine qui est passé le plus près de sortir des poules, avec, à un degré moindre, le Nigéria. Ils méritaient mieux, mais c’est le football. Les sénégalais ont acquis de l’expérience et leur équipe est jeune. Espérons pour eux que la fédération va laisser le sélectionneur continuer à travailler pour pouvoir revenir en coupe du monde dans quatre ans, et avec une meilleure connaissance de l’événement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*