Le week-end de ligue 1

Des audiences en baisse, des comportements irrespectueux, des coachs incompétents, un manque de spectacle, plusieurs signaux négatifs doivent alerter le monde du football. Décryptage.

On va commencer par dire, « oui, nous ne sommes pas dans le monde des bisounours », et »oui, aujourd’hui, seul l’argent, l’image et l’individualisme sont mes moteurs des acteurs du football. Mais ce weekend, la ligue 1 a fait fort.

Payet à l’OM

Payet est donc de retour. Vendu 15 millions d’Euros, il est donc racheté, dix-huit mois plus tard, autour de trente millions d’euros. Bizarre, mais après tout, les dirigeants font ce qu’ils veulent de leur argent. En revanche, le comportement de Payet à West Ham pour quitter le club pose question. Le bras de fer, il connait. Déjà, à St-Etienne, il avait boudé pour quitter le club. Le premier problème est que l’OM, en recrutant le réunionnais, a cautionné son comportement. Que vont-ils faire si Payet, dans six mois, dans un an, utilise le même procédé pour quitter l’OM ? Et si un autre joueur en fait de même ?

L’OM fait un pari sur un bon joueur de ligue 1 mais qui n’a jamais prouvé que c’était un cador. A suivre…

Dernière chose sur l’OM. Les supporters ont longtemps critiqué le PSG parce qu’il parait que le club n’avait plus d’âme, qu’il était aux mains de riches mécènes qataris, que les joueurs étaient des mercenaires. Depuis, l’OM est passé entre les mains d’un riche propriétaire américain, est dirigé par un Président qui était plus proche du PSG que de l’OM, a recruté des joueurs comme Sanson, Sertic et Payet qui ont tous déclaré, à un moment qu’ils étaient supporters du PSG, et Evra qui déclarait être parisien et fier de l’être… Et le stade Vélodrome s’appelle désormais Orange-vélodrome.

Dupraz accuse ses joueurs

C’était la star de la fin de saison dernière, puis celle du début de saison. Surfant sur l’état d’esprit du maintien, son équipe s’imposait face au PSG et Monaco et se classait dans le haut du tableau de la ligue 1. On a même entendu parler d’Europe… Depuis, dix-sept matchs plus tard, Toulouse n’a remporté que trois rencontres. Et ce weekend, le coach toulousain a dit qu’il avait vu des vieux sur le terrain. Donc, il n’arrive plus à les motiver ? Le seul discours du combat, des duels, trouve-t-il, encore une fois, ces limites ? Maintenant que Toulouse ne gagne plus, c’est donc la faute des joueurs alors que c’était grâce à lui que Toulouse s’était maintenu ? Et oui, tôt ou tard, les masques tombent… Son côté atypique, ça a amusé tout le monde, surtout quand il y a les résultats, mais le show a assez duré. Toulouse n’est que dixième, mais ne compte plus que quatre points d’avance sur Caen dix-huitième et barragiste aujourd’hui, et cinq sur Metz dix-neuvième et qui a eu des points de pénalité…

Hantz, l’autre supercherie

Frédéric Hantz a donc été remercié par Nicollin. C’était prévisible. Mais ce qui m’épate, c’est l’image qu’a l’ex-coach montpellierain dans les médias. Il a construit sa légende sur une causerie dans le noir et une reprise d’entrainement le 1er janvier à 2H du matin. En France, ça suffit à faire de vous une légende. Déjà viré du Havre et de Sochaux, ça commence à faire beaucoup.

Suite aux déclarations de son Président, peut-être aurait-il été grandi en démissionnant… Mais pour toucher son indemnité, on est parfois prêt à se laisser salir, l’argent est surement plus important…

Je ne me fais pas de soucis pour lui. Canal va le récupérer pour le mettre dans la lessiveuse du recyclage et lui offrir un nouveau banc. A moins que les Présidents commencent à voir le football autrement. On peut toujours rêver…

Lyon, Aulas, Benzia

En dehors de la défaite face à Lille ce weekend, deux choses ont marqué lors de cette rencontre. La première, c’est la célébration des buts par Benzia. Mais que lui reproche-t-on ? Déjà, cette mode m’énerve. Quand la relation club-joueur a été énorme, pourquoi pas ? Mais aujourd’hui, il faudrait que chaque joueur passé par un club ne célèbre pas ses buts. Il y a certains joueurs qui ne vont plus pouvoir célébrer aucun but !!! Mais si l’OL ne voulait pas que Benzia célèbre ses buts, il n’avait qu’à le garder. De plus, dès son premier ballon, le lillois a reçu une véritable bronca du public lyonnais. Polémique inutile et surtout incompréhensible.

A part pour les histoires vraiment marquantes, je ne fais pas partie de ceux qui pensent qu’un joueur doive quelque chose à son club, même formateur. Tout le monde y trouve son compte. Allez demander aux centaines de gamins dégager des centres de formation chaque fin de saison si les clubs ont des remords à les dégager et à les abandonner dans la nature. Allez demander aux joueurs sous contrat dont les clubs souhaitent se séparer si les clubs font des sentiments. Personne ne doit rien à personne, tout le monde a ses propres intérêts, et c’est tout.

Mais ce n’est pas tout. Jean-Michel Aulas a une nouvelle fois effectuée une sortie ridicule. Il a justifié l’énervement de son public qui serait épris d’équité. Ce président ne sait plus quoi faire pour faire parler de lui et caresser ses supporters. Ca devient insupportable. S’il y a bien une catégorie de suiveurs du football qui se foutent bien de l’équité, en tout cas quand ça les arrange, ce sont les supporters.

Mais que dire de son tweet après PSG – Monaco, où il écrit: « est-ce que Wasyliev va nous ire tout haut ce que tout le monde pense tout bas ». Quelle tristesse !!! C’est dommage qu’en France, un Président qui a réussi quelque chose de très grand avec son club depuis près de trente ans, ne soit pas assez grand pour prendre de la hauteur et montrer autre chose que la bêtise qui gangrène le football.

 

Pour finir, on aurait pu parler de la communication de l’OM et de ce PowerPoint digne d’un élève de CM2. On aurait pu parler de la différence de vision du football des entraineurs étrangers et de leur capacité de travail:: Sergio Conceiçao, Favre, Jardim. On aurait pu parler des menaces de mort envers Sertic. De la signature de ce même joueur à l’OM alors qu’il a les mêmes agents que Garcia. Des consultants insupportables comme Guy roux, Rothen, Leboeuf. Des audiences télé qui baissent d’après une étude de challenges.fr. Même la premier league a connu une baisse de 39% d’audience par rapport à celle de 2012. De la coupe de France qui se joue en semaine, une vraie galère pour les amateurs.

Doucement mais surement, le football est en train de creuser sa propre tombe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.