Les bleues prennent la porte

Les françaises sont éliminées de leur coupe du monde, battues par les Etats-Unis (1-2). Mais pouvait-il en être autrement ?

Après un premier tour laborieux, un huitième de finale à l’arrache contre le Brésil, on attendait les françaises contre les Etats-Unis pour ce quart de finale de leur coupe du monde.

D’entrée, les françaises vont encaisser un but suite à une touche. On se dit alors que les américaines vont dérouler. Mais non. Déjà en difficulté face aux espagnoles, les américaines ne sont plus aussi dominatrices que lors des premiers matchs. Mais les françaises ne proposent pas grand-chose non plus.

A la 65èmeminute, les américaines doublent la mise. 0-2. Mais à dix minutes de la fin, sur un coup de pied arrêté et grâce à la tête de Wendy Renard, les françaises se remettent à y croire. Mais il est trop tard. Les USA l’emportent et se qualifient pour les demi-finales. La France sort de sa coupe du monde.

On l’avait dit dès les premiers matchs: soit la France devenait championne du monde soit sa coupe du monde serait à jeter… Elle est à jeter.

Pas de jeu, pas de spectacle, pas de résultat. Mais c’est vrai que Corinne Diacre avait bien pris soin de tout copier sur Deschamps. Un groupe de 23 où seules 14 joueuses jouent. Des changements bien tardifs et poste pour poste. Des joueuses bien bridées. Les garçons ont été champions comme ça, alors pourquoi faire autrement ? Elle avait juste oublié deux choses essentielles: la chance et la VAR.

Alors que la vidéo avait aidé les bleus à être champions du monde, ce soir, elle a empêché la France d’obtenir un penalty. Sur cette action, l’arbitre n’a même pas pris la peine d’aller consulter la vidéo. Comme quoi, vidéo ou pas, les arbitres font comme ils veulent. Et la vidéo est utilisée quand ils en ont envie pour le même type d’action. En fait, vidéo ou pas, l’injustice est toujours là !!!

Menées 2-0, la sélectionneuse n’a pas voulu tenter quelque chose. Il faut la comprendre. Imaginons qu’elle passe à deux devant et deux joueuses offensives dans les couloirs et qu’elle revienne au score. Vous imaginez, ça aurait pu remettre en cause toute sa pensée footballistique. Vous imaginez, se dire qu’en jouant plus offensif et en mettant du monde devant le but, on peut marquer. Hors de question. Au lieu de cela, elle a fait des changements poste pour poste et a tout fait pour ne pas prendre un troisième but pour ne pas aggraver la différence de but (!!!).

Finalement, les A ont été dégueulasses, mais ils ont gagné. En revanche, les espoirs ont été dégueulasses, et ils se sont pris une leçon (4-1 face à l’Espagne). Les filles, elles ont été dégueulasses, et elles sont sorties en quart. Les U20 ont été dégueulasses et ils sont sortis en quart par… Les USA (encore eux). Les U17 ont été dégueulasses, et ils ont perdu en demi-finale. Comme seule la victoire compte, on peut donc en déduire qu’ils ont presque tous échoués, non ?

Finalement, en étant dégueulasse, la France a remporté un titre sur cinq possibles. Il y a peut-être une réflexion à mener, non ?????

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.