Les bleus s’imposent sans séduire, comme d’habitude

L’équipe de France s’est imposé en Suède 0-1. Une victoire au terme d’une prestation plus que moyenne. Mais comme seule la victoire compte…

C’est une habitude avec les bleus : la victoire et c’est tout. Samedi soir, en Suède, la France s’est donc imposée sur un exploit chanceux de Kylian Mbappé. A part ça, pas grand-chose.

Disposée en 3-5-2, l’équipe de France n’a rien proposé d’intéressant. Les latéraux ont été trouvés mais soit les centres étaient de très mauvaises qualités, soit il n’y avait aucune présence dans la surface. Derrière, ça a tenu globalement, même si Lloris a empêché la Suède d’ouvrir le score à 37ème minute. Sur les trois axiaux, Upamecano a semblé très tendu, surtout sur la première période, avec beaucoup de déchets dans la relance. Peut-être aurait-il été préférable de l’aligner dans l’axe et Varane à droite, de façon à lui permettre d’être dans un rôle qu’il occupe à Leipzig et donc d’avoir plus de repères.

Au milieu, Kanté a été excellent dans la récupération. Avec lui Rabiot aura été neutre. Il a récupéré quelques ballons, mais ne s’est jamais réellement projeté vers l’avant, ni pas la passe ni par le dribble, jouant latéralement la majorité de ses ballons.

Sur les côtés, Digne et Dubois n’ont pratiquement jamais réussi à centrer. Un déchet technique inquiétant alors que les deux n’étaient pas forcément gênés au moment de centrer. Un vrai problème quand on joue dans ce système et que les joueurs de couloir sont censés apporter un plus offensivement.

Une animation offensive cauchemardesque

Mais la catastrophe, ce fut devant. Beaucoup d’observateurs ont déclaré que ce n’était pas normal surtout que les trois joueurs évoluent ensemble depuis un moment et qu’ils devraient avoir des automatismes. Sauf qu’ils ne l’ont presque jamais fait dans ce système.

Samedi soir, ils ont évolué à deux attaquants axiaux et un soutien. Ça faisait trop de monde dans l’axe. Giroud est resté positionné comme s’il jouait seul en point. Mbappé n’a pas pu s’écarter et rentrer comme il le fait généralement. Et Griezmann était empêtré dans la densité, en plus de rater le peu de choses qu’il a tentées, jusqu’à son penalty (son troisième de suite) en toute fin de match.

Avec tout cela, il y a eu un problème d’intensité. L’excuse de la reprise ne tient pas. Les suédois ont mieux fini le match, et les portugais, face à la Croatie, ont été excellents dans l’intensité et dans la maitrise technique.

Enfin, Didier Deschamps a remplacé Mbappé à la 77ème minute, ce qui est déjà tard, mais il a effectué ses deux derniers changements à la 88ème et à la 92ème minute. Incompréhensible !!!

Comment peut-on avoir autant de joueurs et proposer si peu ? Comment peut-on avoir autant de joueurs et ne pas faire de coaching ? Regarder l’équipe de France est un calvaire. Alors oui, on le sait, avec ce sélectionneur, seule la victoire compte. D’ailleurs, peut-on critiquer les bleus champions du monde ?

Ce qui est sûr, c’est qu’on est en droit d’attendre autre chose, de vouloir prendre du plaisir à regarder l’équipe de France. Au risque de me répéter, s’il n’y a pas victoire à l’Euro, ce sera un échec puisque cette équipe n’existe qu’au travers du résultat. Le beau jeu, c’est subjectif, mais on a envie de voir autre chose qu’une équipe type ligue 1 : Bien défendre et donner la balle aux trois de devant qui doivent se débrouiller. Aller jouer en Suède avec 7 joueurs à vocation défensive, c’est quand même bien triste.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.