Les clubs amateurs oublient leur rôle

Les clubs amateurs font désormais de plus en plus de détections dès les U9. Ca devient déprimant.

Ah le football amateur. Contrairement à ce que pense Pascal Praud, c’est le fournisseur du football professionnel. Et oui, 99,9% des joueurs professionnels ont démarré dans un petit club de quartier, de village. Très peu ont eu leur première licence dans un club professionnel. Mais avant d’être le fournisseur du foot pro, le football amateur devrait être celui de l’apprentissage des règles de vie en collectivité, du plaisir, du partage, du football entre copains. Mais voilà, les clubs et les éducateurs visent désormais la reconnaissance, la notoriété et l’argent.

C’est dans cette optique qu’ils organisent désormais des détections, et ce dès les U9. Quand je vois sur les réseaux sociaux le nombre de publication avec écrit « détection U9 mercredi à… », je me demande si je rêve ?

Donc un enfant un peu moins doué que les autres ne peut pas signer dans le club de sa ville parce qu’il n’est pas assez bon ? Il va donc devoir aller jouer dans un autre club, et sans ses copains, alors que personne ne sait le niveau qu’il aura dans trois ans ? Quelle tristesse.

Et que dire des éducateurs ? Ils se prennent pour des grands coachs alors qu’ils ont choisi les meilleurs du secteur pour faire leur équipe ? Ce n’est pas ça le travail d’un coach et le rôle d’un club.

Le club doit prendre tous les joueurs de la ville, peu importe leur niveau. La mairie subventionne le club, donc avec l’argent des parents. Ils sont donc prioritaires sur tous les autres, dans la limite d’un nombre respectable de joueurs pour pouvoir travailler en fonction des infrastructures.

Le travail des coachs, ce n’est pas de gagner des matchs U9 en sélectionnant les meilleurs joueurs, mais faire progresser ceux qu’il a à sa disposition, leur donner du plaisir à jouer, à être ensemble et leur apporter des règles de vie en collectivité.

Mais ils ne peuvent pas se tenir à ce rôle puisqu’ils pensent plus à repérer la future pépite et à en devenir son conseiller, ou à penser qu’en gagnant tous les matchs, le Réal viendra le chercher pour intégrer l’organigramme des éducateurs du club madrilène. Quelle blague !!!

Si j’étais maire d’une ville et que je tombais sur ce type d’annonce, je supprimerai immédiatement la subvention allouée au club. Qu’on fasse des détections en U16, U17, pourquoi pas, mais en U9, non !!!

Si j’étais la FFF, je mettrai en place des règles où il est interdit de recruter avant U14, ou alors un joueur par an et pas plus. Ca éviterait le démarchage d’éducateurs incompétents qui recrutent à tout va à chaque fin de saison. Ca éviterait aussi que les parents changent de clubs tous les ans sous prétexte que leur enfant ne joue pas en équipe U9 A. Et ça éviterait que de bons gamins se retrouvent à ne pas jouer parce qu’il y a trop de recrues alors que dans son club d’origine, il continuerait à s’épanouir et à progresser.

Pour rappel, Ngolo Kanté évoluait en PH il y a moins de dix ans. Il est aujourd’hui l’un des meilleurs milieux défensif du monde. Si votre enfant est si fort, ne vous inquiétez pas, quelqu’un le verra.

Alors Messieurs les éducateurs, arrêtez de vous prendre pour de grands entraineurs. Arrêtez de croire que seul le résultat compte. Arrêtez de vous moquer des gamins. Arrêtez de dire à un enfant de 8 ans qui veut juste s’éclater qu’il n’a pas le niveau pour intégrer votre club. Et arrêtez de faire croire à des enfants que vous allez faire d’eux des joueurs professionnels.

D’ailleurs, c’est la même chose dans les clubs pros. Il faudra m’expliquer comment ces clubs peuvent avoir des U16 et U17 qui s’entrainent cinq fois par semaine et qui sont, au bout de deux ans, moins bons que des joueurs qui ne s’entrainent que deux fois, et donc que ces clubs aillent chercher des joueurs à tour de bras chaque fin de saison. C’est comme si je payais des cours d’anglais à mes enfants 10H par semaine pendant deux ans, et qu’un gamin du même âge qui ne fait qu’1H d’anglais par semaine parlait mieux que mes enfants. Même si mes enfants ne sont pas doués, c’est que le prof est nul !!!

Le football amateur tient debout par le seul rêve de gagner beaucoup d’argent en devenant pro. Mais il y aura un jour où tout s’écroulera. Et il ne faudra pas se demander pourquoi.

1 Comment

  1. Totalement d’accord!! Dans Educateur de football, il y a EDUCATEUR, avec tout ce que ça suppose. Beaucoup l’ont oublié ou en ont même pas conscience! Merci beaucoup pour cet article en tous cas! (c’est autre chose que les conneries de pascal praud mdr).

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*