Les nouvelles tendances du mercato

Cette année le mercato a connu de nouvelles tendances pas  très réjouissantes pour le football. Décryptage.

A chaque mercato, on pense avoir atteint un sommet. Puis, au suivant, on grimpe encore un peu. On connaissait le bras de fer du joueur qui veut partir. On connaissait les « lofts », la mise à l’écart des joueurs indésirables.

Cette année, la nouvelle tendance, c’est de ne plus faire jouer le joueur en instance de départ. Neymar, par exemple (et au hasard !!!), n’a pas joué avec le PSG parce qu’il voulait partir. On nous explique que c’est au cas où il se blesse etc… Sauf qu’il n’est pas parti. Donc, le PSG a versé plus de 2M€, au mois d’août, à un joueur qu’il n’a pas pu utiliser et qui, finalement, est resté au club. Rongier ou Gustavo ont également manqué des rencontres avant de quitter leur club.

D’ailleurs, tout cela amène à une autre réflexion. Les joueurs veulent des contrats longue durée pour s’assurer en cas de coup dur. Mais ils veulent en même temps pouvoir partir quand ils veulent. C’est juste une blague.

Autre tendance, le joueur prêt à payer pour partir. Neymar (encore lui !!!) était prêt, apparemment, à mettre 20M€ de sa poche pour signer à Barcelone. Gustavo (encore lui !!!) a, d’après les infos du journal « L’Equipe », payé 1M€ pour quitter l’OM. Et après, il est revenu versé sa larme à Marseille pour expliquer qu’il était triste de quitter le club… Pathétique !!!

Enfin, nouvelle tendance, le club qui veut un joueur, Rongier (encore lui !!!), qui ne lâche rien jusqu’à la limite du mercato (2 septembre à minuit) et qui fait signer le joueur le 3 septembre en utilisant son joker et en acceptant pratiquement toutes les conditions fixées la veille. Bref, tout cela devient ridicule.

D’ailleurs, dans le cas de Rongier, son agent a parlé sur RMC hier. Désolé pour les supporters marseillais, mais en écoutant son message, on a bien compris que l’ancien nantais avait des propositions pour aller à l’étranger mais qu’il souhaitait franchir un palier en France d’abord. En résumé, Marseille n’est qu’une étape-tremplin avant un prochain départ vers l’étranger.

D’ailleurs, d’après les infos de RMC, Icardi ne voulait pas non plus venir au PSG et c’est sa femme-agent (la fameuse Wanda) qui a poussé pour qu’il signe. Pour un club qui ne voulait que des joueurs prêts à s’investir dans le projet et qui voulaient porter ce maillot… Ca ne veut pas dire qu’il ne réussira pas mais, qu’encore une fois, il y a le discours, et la réalité.

Bref.

A part ça, pour en finir avec ce fameux mercato, on a donc l’immense et exceptionnel Ben Arfa qui n’a toujours pas trouvé preneur. Il paraît qu’il aime le foot (lol). Vraiment, je ne comprends pas comment un joueur qui a, paraît-il, été exceptionnel à Nice et à Rennes, ne trouve aucun club à la dimension de son (pseudo) talent. A titre de comparaison, Mourad Meghni a signé en R2 ou R3 parisienne. Lui, il aime le foot.

Il serait temps que les règles du mercato évoluent. Quand on voit le nombre de transactions les derniers jours, on se demande pourquoi il dure si longtemps. Quand on voit des joueurs rémunérés ne pas jouer en attendant leur transfert, on se demande pourquoi il continue après le début des championnats. Quand on voit que les anglais ont décidé la fin du mercato la veille de la première journée, on se demande pourquoi l’Europe ne s’aligne pas.

Alors, voici une solution: trois semaines du 1erjuillet (les contrats se terminant le 30 juin) au 21 juillet et stop. Les entraineurs (et les clubs) pourraient alors travailler sereinement, avec leur effectif au complet et faire jouer les joueurs qu’ils voudraient dès la première journée. Et les supporters seront ravis d’acheter le maillot de la saison avec le nom de leur joueur préféré sans se dire que, si ça se trouve, dans deux matchs, il sera parti. Encore une fois, je dois sûrement rêver.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.