Lettre ouverte à Jean-Michel Aulas

Monsieur Jean-Michel Aulas,

Vous êtes un grand Président. Vous avez mené le club de Lyon de la deuxième division à une demi-finale de ligue des champions, en passant par de multiples titres nationaux. Vous avez fait de Lyon une place forte du football français, tant au niveau sportif qu’économique, jusqu’à l’aboutissement du nouveau stade. Ce nouveau stade valide d’ailleurs toute votre politique puisque vous serez le seul club, parmi tous ceux qui ont construit le leur récemment, pour lequel aucun partenariat public n’intervient.

Mais voilà, malgré tous ces éléments extrêmement positifs, il y a chez vous un comportement insupportable.

Je comprends qu’on défende son club, ses supporters mais il y a, je pense, des limites que vous franchissez régulièrement.

Au lendemain de votre très belle victoire dans le derby (voire le soir-même) j’aurai aimé que vous énonciez plutôt une belle parole sur la blessure (très grave) de Béric sur un tacle de votre joueur, plutôt que de parler de pleurnicheuse. J’aurai aimé que vous ne rameniez pas dans l’histoire les péripéties du match de Marseille. Ca veut dire quoi? « On l’ a subi, on a le droit le faire nous aussi?? » Et j’aurai même aimé (mais je suis sûrement un rêveur) que vous glissiez un petit mot, même si ce n’était que de la communication, sur le fait que le premier but de votre équipe avait été inscrit alors que Lacazette était hors jeu au départ. Ca ne vous coutait rien.

Dois-je vous rappeler, Monsieur Aulas, le nombre de fois où vous vous êtes plaints de l’arbitrage après un match. Dois-je vous rappeler le nombre de fois où avant un match vous avez fait des déclarations très limites envers l’arbitre, histoire de lui mettre la pression mais de façon toujours assez intelligente pour ne pas en être accusé.

Je ne vais pas tout énumérer, vous êtes président depuis bientôt trente ans, ce serait bien trop long.

En revanche, j’aimerai que vous preniez conscience des conséquences de vos paroles, de vos tweets même si vous allez me dire qu’ils n’engagent que vous.

Vous connaissez la passion des supporters envers leur club, et chaque mot déplacé, agressif, prononcé par vous-même envers un club adverse, est perçu par certains supporters comme la validation des futurs débordements qu’ils pourraient créer. Attendez-vous qu’il y ait, comme au Paris Saint-Germain il y a quelques années, un ou plusieurs morts pour vous rendre compte de ce que vos paroles peuvent engendrer chez vos supporters?

En défendant le comportement de votre joueur, Jordan Ferri, mesurez-vous que vous justifiez par avance un comportement identique d’un joueur stéphanois au match retour?

Pour terminer, mesurez-vous enfin que la justification des comportements de certains joueurs, de certains supporters ou encore la mise en cause de l’arbitre, peuvent avoir des répercussions sur les milliers de licenciés qui pratiquent le football, ou alors est-ce que votre seul intérêt personnel est important?

Le football français ne se porte pas au mieux tant au niveau du jeu, que des comportements des joueurs sur et en dehors du terrain. Son image est déplorable au point que de nombreux parents ne veulent plus entendre parler de football (et ne me rapportez pas le nombre de licenciés, on sait tous comment on va chercher des licenciés dans de nouvelles pratiques pour regonfler ce chiffre!!!).

Je ne souhaite en aucun cas un football aseptisé, le folklore fait partie du spectacle mais il y a des responsabilités à prendre en compte, on ne peut pas tout faire sous prétexte de folklore, d’ambiance.

En espérant que vous vous rendrez compte de tout cela avant qu’un événement tragique ne se produise, le site parlonsbienparlonsfoot.fr et moi même, vous souhaitons une bonne saison.

2 Comments

  1. Est-ce que Romeyer a eu une « bonne parole » envers Gourcuff quand Cohade l’a blessé ??? Non, bien sûr, vous ne regardez que ce qui vous intéresse. Alors gardez vos conseils.

    • Bonjour,
      Tout d’abord je ne conseille personne je donne mon avis. Ensuite, quand l’un fait quelque chose l’autre a le droit de faire pareil? Mais on est à l’école primaire? « c’est lui qui a commencé » c’est ça? Enfin, Aulas se plaint perpétuellement des arbitres, des présidents etc… mais lui a le droit c’est ça?
      Bref, chacun est libre d’avoir son avis. Mais sachez je m’adresserai également très bientôt aux autres présidents de ligue 1 car il y a beaucoup de choses a dire sur eux aussi. Mais quand on veut occuper le devant de la scène on s’expose c’est juste la vie du football.Personne n’est irréprochable, ni intouchable.
      Cordialement

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.