Ligue 1: Encore du suspense partout

Certains clubs respirent mais tout n’est pas encore joué en ligue 1. Retour sur cette 37èmejournée complètement folle.

Vendredi soir, c’est l’OM qui avait ouvert cette avant-dernière journée de la saison. Pour mieux préparer la finale de l’Europa league, la LFP avait avancé de 24H la rencontre des marseillais à Guingamp, avec l’accord des bretons, il faut le préciser.

L’OM démarre fort et mène 0-2 grâce à germain et Thauvin alors que le premier quart d’heure n’est pas fini. On se dit que le plus dur est fait et que les marseillais vont pouvoir gérer tranquillement mettant la pression sur Lyon et Monaco et en préparant du mieux possible leur finale de mercredi.

Mais juste avant la pause, Grenier réduit l’écart et redonne un peu d’intérêt à la rencontre. Et la seconde période va être folle.

C’est encore Grenier, sur penalty, qui va égaliser puis c’est Briand, après une mauvaise appréciation de Sertic, qui s’en va défier Mandanda. L’ancien lyonnais pousse son ballon pour effacer le gardien marseillais, mais dans sa sortie, ce dernier le percute. Nouveau penalty, cette fois-ci transformé par Briand lui-même, et c’est l’OM qui s’en va faire la mauvaise opération de la journée, avant même les rencontres du lendemain.

Mais cette saison, les marseillais font preuve d’un énorme caractère. Alors réduit à dix contre onze, ils vont dominer les bretons. Sarr va se blesser et c’est à 9 que l’OM va aller chercher un point presque inespéré grâce à une reprise du droit de Thauvin.

Avec une victoire de Lyon et Monaco, les joueurs de Garcia pourraient dire adieu à la ligue des champions, en tout cas par le biais du championnat. Lyon se rend à Strasbourg, face à une équipe qui se bat pour son maintien et en souffrance depuis quelques semaines, alors que les lyonnais restent sur huit victoires d’affilée. Dans le même temps, Monaco reçoit Saint-Etienne.

Strasbourg mène rapidement au score et ce, jusqu’à la pause. Monaco est en difficulté face à Saint-Etienne, 0-0. En seconde période, par Fekir puis Aouar, les gones entrevoient la qualification pour la ligue des champions. A ce moment-là, ils ne peuvent plus être rattrapés par l’OM. Mais tout va basculer.

Da Costa égalise pour Strasbourg à la 88èmeminute. A Monaco, on entre dans le temps additionnel quand les joueurs de la Principauté obtiennent un penalty. Fabinho transforme et les joueurs de Jardim reprennent la deuxième place. Mais ce n’est pas fini. Au bout du temps additionnel, Lienar transforme un coup franc somptueux. Strasbourg l’emporte et se sauve, Lyon s’écroule et n’a plus qu’un point d’avance sur l’OM et deux de retard sur Monaco.

Le week-end prochain, Marseille va recevoir Amiens, pendant que Lyon recevra Nice et Monaco se déplacera à Troyes. Amiens ne joue plus rien. Nice doit encore valider sa place en C3. Troyes doit l’emporter pour espérer accrocher la place de barragiste. Trois matchs passionnants à suivre.

Pour l’Europa league, Rennes a validé son billet en allant s’imposer au Parc des Princes, 0-2, grâce notamment à un superbe but de Bourigeaud. Moins médiatique que beaucoup d’autres joueurs, ce joueur est, pour, une des révélations de l’année, avec le lyonnais Aouar. Nice est 6èmeet devra s’imposer à Lyon pour être sûr de ne pas être rattrapé par Bordeaux qui se déplacera à Metz.

La relégation, trois équipes encore concernées

Dans le bas du classement, Strasbourg s’est donc sauvé. Il paraît que c’est dans les confrontations directs entre mal classés qu’on se sauve. Pourtant, les alsaciens ont pris 7 points contre le PSG, Lyon et l’OM. Au lieu d’être résigné face à ces équipes, comme beaucoup d’autres, ce sont ces 7 points qui leur permettent d’être encore en ligue 1 la saison prochaine. Comme quoi… Lille s’est également maintenu. En l’emportant face à Dijon, les lillois ont validé leur objectif. Mais que ce fut dur, et même presque inespéré il y a encore trois semaines. Metz étant relégué depuis plusieurs journées, reste Caen, Troyes et Toulouse.

Les caenais n’avancent plus et chutent inexorablement vers le bas du classement. Battu sèchement à Nice (3-0), les normands sont encore la tête hors de l’eau grâce aux contre-performances de ses deux poursuivants. Les caenais recevront le PSG, dans un remake de la dernière journée de la saison dernière où ils s’étaient sauvés in-extremis grâce à un match nul, au Parc des Princes. Toulouse s’est incliné 2-4 à Bordeaux. Pour l’instant, ils sont barragistes mais avec un seul point d’avance sur Troyes. La semaine prochaine, ils reçoivent Guingamp. Quant à  Troyes, ils ont de nouveau mené au score, mais se sont de nouveau fait rejoindre au score. Une victoire leur aurait permis d’être aujourd’hui barragiste. Ils ont 19èmeet devront battre Monaco et espérer que Toulouse ne fasse pas mieux que match nul. Ca s’annonce très compliqué.

Une journée folle comme les dernières journées nous en offrent souvent. On pourra juste regretter que les équipes ne se lâchent plus pendant toute la saison.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*