Ligue des Champions… Mais champion de quoi ?

L’UEFA a validé, aujourd’hui, une décision qui fera de la ligue des champions, à partir de 2018, une ligue (presque) fermée.

Voilà, c’est fait !!! L’UEFA a donc acté qu’à partir de 2018, les quatre pays les mieux classés à l’indice UEFA verront leurs quatre premiers du classement se qualifier directement pour la phase de groupes de la compétition.

Certains diront que de toute façon ils s’y sont presque toujours donc ça ne change pas grand chose…

Malheureusement si, ça change beaucoup de choses.

Si on prend l’exemple de cette année seulement, la Roma a été sorti par le FC Porto lors du barrage. Si la nouvelle formule avait déjà été mise en place, la Roma serait qualifié pour la phase de groupe au lieu de se voir reverser en ligue Europa.

Ensuite, et même si effectivement, à l’image de City, le quatrième des grands championnats se qualifient régulièrement, on retire une partie de l’incertitude du sport en protégeant les gros, encore une fois.

L’autre changement que cela va provoquer, implique directement les clubs français, entre autres. Le troisième du championnat qui doit passer par le troisième tour préliminaire puis le tour de barrage, et qui se voit opposer une tête de série (cette année Monaco – Villaréal), va donc se retrouver, par la force des choses, tête de série et donc être protégé lors du fameux barrage.

Concrètement, ça veut dire quoi ?

Très simplement, il y a huit groupes de quatre équipes en ligue des champions. Quatre équipes des quatre grands championnats (à l’indice UEFA), soit seize équipes, occuperont la moitié du tableau. Si vous ajoutez à cela trois français, trois portugais, voire trois turcs ou russes, vous avez donc vingt-places pratiquement occupées par sept pays, soit plus de soixante-quinze pour cent des places. Il restera donc sept places pour les autres des cinquante-cinq pays membres de l’UEFA.

Quelle sera la prochaine étape ? Un championnat fermé ? Une wild-card, comme au tennis, pour inviter les clubs historiques qui auraient raté leur saison ?

Enfin, certes la ligue des champions, surtout à partir des huitièmes de finale, offrent des matchs de très haut niveau, le nom est-il toujours le bon ? Quand sur vingt-cinq équipes présentes vous n’avez que sept ou huit champions, soit seulement un tiers du total, champion ne semble plus être le mot adapté.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.