L’Islande valide l’année du collectif

L’Islande élimine l’Angleterre de l’Euro. Une victoire méritée et obtenue sans stars… C’est rafraichissant.

Il fallait une sensation dans ces huitièmes. L’Italie n’en étant une que pour les ceux qui ne regardent pas le football et qui boivent les paroles de ces pseudos consultants, c’est donc l’Islande.

Il aurait été facile de titrer, Brexit pour l’Angleterre, ou l’Angleterre ne veut pas de l’Europe… L’Euro ne veut plus de l’Angleterre. Mais j’ai préféré titrer sur l’Islande.

Une équipe sans star, mais avec du cœur, de la générosité, mais pas que. Une intelligence tactique plus qu’intéressante, des joueurs disciplinés. Oui, pour moi, l’Islande valide l’année du collectif, et j’espère que ce ne sera pas une année dans le vide.

A force de croire qu’un seul joueur faisait gagner les matchs, les gens ont cru que c’était vrai. Et on voit bien que Messi, avec l’Argentine, n’a toujours pas fait gagner son pays dans une grande compétition.

Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que ces joueurs dits exceptionnels, sont le plus qui te permet de gagner, mais quand le collectif fait le travail autour d’eux: c’est la valeur ajoutée et non pas l’inverse.

L’année du collectif, pourquoi ? Leicester, champion d’Angleterre, l’Atlético Madrid finaliste de la ligue des champions après avoir éliminé le Barça et le Bayern, l’Italie qui éliminé l’Espagne… Bref, pour ceux qui veulent devenir entraineur, c’est une magnifique année. L’état d’esprit, le collectif, les joueurs qui jouent les uns pour les autres mais surtout les uns par rapport aux autres (déjà dit dans d’autres articles mais cela résume tellement ce que devrait être le football).

L’Angleterre aura une nouvelle fois déçu. Des individualités (et encore) pas au niveau, des choix de coach très discutables, une animation inexistante: Hodgson a été dépassé.

L’Islande continue sa route dans cet Euro et ce n’est pas volé pour une équipe qui a battu les Pays-Bas deux fois dans les éliminatoires. L’Islande, ce pays de 330 000 habitants, de 23 000 licenciés et de 100 joueurs pros.

L’Islande va donc affronter la France, son adversaire favori habituellement, mais en… Championnat d’Europe ou du monde de handball, en quart de finale de l’Euro de football. L’affiche ne fait peut-être pas rêver, mais l’histoire est belle… Et pas encore finie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.