L’OM enfonce l’OL

Au terme d’un match intense et vivant, l’OM s’impose 2-1 et relègue Lyon à six points. Rudy Garcia a encore manqué un match au sommet, mais c’est une habitude pour lui.

C’était le choc de cette 13èmejournée de ligue 1. J’avoue avoir eu peur après avoir vu Liverpool – City de ce qu’on allait voir lors de cet OM – OL. Mais c’était un vrai test pour les deux équipes ainsi qu’un un match important sur le plan comptable. En plus de Kamara au milieu, depuis deux rencontres, nouvelle innovation de Villas Boas avec Lopez en joueur offensif côté droit. En face, L’OL se présente en 4-2-3-1 avec Aouar – Mendes devant la défense.

La première occasion est pour les lyonnais mais Mandanda sort rapidement. Puis, après quelques minutes pendant lesquelles les marseillais ont du mal à défendre ensemble, les partenaires de Payet vont enfin décider d’avancer en bloc, de mettre de l’impact et de l’intensité. Puis, premier tournant du match avec cette main de Mendes qui offre un penalty à l’OM.

Sur cette action, Sanson va également toucher le ballon. D’après la nouvelle règle, toutes les mains offensives doivent être sifflées. Pas ce soir apparemment. Avant le tri de Payet, c’est Benedetto qui va mettre une petite claque derrière la tête de Dubois. Après plusieurs minutes d’attente, pas d’avertissement pour le marseillais. Donc, d’après M. Gauthier, une claque n’est pas une agression. Je lui propose de venir expliquer cela à tous ces footballeurs amateurs qui prennent de huit à dix matchs de suspension pour moins que ça. Bref.

Après six minutes d’attente, Payet transforme le penalty. L’OM ne relâche pas la pression. Même Payet court, tacle. D’ailleurs, sur un de ses tacles, il récupère le ballon, sprint vers l’avant et est à la réception d’une passe de Lopez et inscrit le deuxième but de son équipe d’une belle frappe pied droit. Dans cette première période, il va y avoir trois minutes de temps additionnel, alors que Payet a mis six minutes à tirer son penalty. Bizarre !!! 2-0, c’est le score à la pause.

Payet avait décidé de courir ce soir

Au retour des vestiaires, l’intensité a baissé d’un cran. Puis, les supporters vont alors allumer un grand nombre de fumigènes qui vont obliger l’arbitre à interrompre quelques minutes la rencontre. A la reprise, Dembélé va réduire le score de la tête. Puis, c’est Alvaro qui va être expulsé pour avoir empêcher Dembélé d’aller au but. Le match est en train de basculer.

Heureusement pour l’OM, Sanson est énorme au milieu, et derrière, ça tient. Payet va alors être remplacé par Germain. Le double buteur n’en peut plus. Normal, ce soir il a couru, taclé et été décisif. S’il avait eu cet état d’esprit plus souvent !!!

Lyon pousse et se procure une énorme occasion par Terrier mais sa demi-volée passe juste à côté du but de Mandanda. Cinq minutes de temps additionnel alors qu’il y a eu l’expulsion, l’interruption du match à cause des fumigènes et les remplacements. Ce temps additionnel, les arbitres en font ce qu’ils veulent !!!

Finalement, au terme d’un match intense, vivant et plein de suspense, L’OM s’impose (2-1) et grimpe à la deuxième place du classement à huit points du PSG. Rudy Garcia perd un nouveau match au sommet, mais ça, c’est normal, c’est une habitude pour lui.

Lyon s’est fait manger dans l’impact, dans l’intensité, dans l’efficacité. Garcia a fait un choix à la pause. Enfin, un choix: il a sorti Rene-Adelaïde, sûrement le meilleur lyonnais en première période. Mais c’est plus facile de sortir un jeune qui vient d’arriver que Traoré ou Aouar. Comme il l’avait fait à l’époque quand il avait sorti Kamara et Sanson à l’OM. Courage, quand tu nous tiens !!!

A Marseille, l’équipe, après une dizaine de minutes de flottement, s’est mise en place. Agressif, compact, défendant en avançant, les marseillais ont fait le match qu’il fallait. Evidemment, Payet a été énorme. Mais pourquoi il n’a jamais couru comme ça ? Pourquoi il ne s’est presque jamais battu comme ça ? Et pourquoi a-t-il des crampes avec un seul match par semaine ?

Marseille est désormais deuxième à huit points du PSG. Lyon est quatorzième de ligue 1 à six points de l’OM. Et ils ont un coach qui ne gagne aucun gros match. Cette saison va être compliquée.

Sinon, Julien Stéphan a enfin remporté un match de championnat avec son équipe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.