Lyon, par miracle

Lyon s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la ligue des champions grâce à un scénario parfait pour eux. Mais encore une fois, l’OL n’a rien montré.

Que dire quand ça se passe comme ça ? Evidemment, si seul le résultat compte, alors bravo à l’OL pour sa qualification pour la suite de la compétition. Pour les amoureux du seul le résultat compte, ne perdez pas de temps à lire la suite du papier.

Pour les autres, que dire ? Que l’OL était mené 0-2 à la pause. Qu’à ce moment de la rencontre, il fallait que Benfica batte le Zénith et que l’OL revienne au score pour faire match nul. Et on ne voyait pas comment c’était possible. Mais c’est arrivé.

Il paraît que les joueurs de Garcia ont réagi. Evidemment, ce sont des bêtises. L’OL a profité que Benfica mène un, deux, puis trois à zéro, ce qui permettait à Leipzig d’être qualifié et d’être presque sûr d’être premier. Les changements de Nagelsman le prouvent: il n’attendait plus rien de ce match, au point de sortir son attaquant numéro 1, Werner dès la 55èmeminute.

Lyon a alors profité du relâchement des allemands pour revenir dans le match et se qualifier. Mais encore une fois, on aura vu un Garcia dépassé, incapable de mettre en place une équipe pour faire un résultat ni même de trouver les mots pour que ses joueurs arrivent motivés et qu’ils sachent ce qu’ils avaient à faire.

Garcia, coach mystère

Andersen, Tousart, Tete, Dembélé, Terrier, c’est d’un niveau cataclysmique en terme de technique, d’intelligence de jeu. Fosberg, en face, a montré ce qu’était un joueur intelligent, propre, efficace.

Alors ok, l’OL est qualifié. Mais Rudy Garcia a remporté autant de matchs que Silvinho dans la compétition: un chacun. Encore une fois, Garcia n’a pas remporté un match important. Au risque de me répéter, qu’a vendu l’entraineur lyonnais à ses dirigeants lors du fameux entretien d’embauche ? Il paraît qu’il avait tout analysé et qu’il savait comment tirer le meilleur de ce groupe. Au niveau du jeu, c’est catastrophique. Comment cet entraineur peut-il encore avoir une cote dans le football français ?

L’OL est en huitième de finale, alors, on mettra un coup de balai sous le tapis pour cacher tout ce qui ne va pas et brandir cette qualification comme un trophée, dans un groupe très très moyen. Quand on pense que dans un groupe il y avait le Barça, l’Inter et Dortmund, ou Valence, Chelsea, Ajax, les lyonnais s’en sortent par miracle du tirage jusqu’à la qualification.

L’Ajax est 3èmeavec 10 points, Naples est 2èmeavec 12 points, Dortmund est 2èmeavec 10 points, Lyon est qualifié avec seulement 8 points. Tout est dit.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.