Manque de respect du club: C’est quoi ?

On en entend souvent « le club me manque de respect » quand un joueur joue moins. Et Cavani est en ce moment le symbole de cette situation. Mais ça veut dire tout ça ?

Après six ans et demi passés au PSG, Edinson Cavani est dans l’impasse. Son temps de jeu est de plus en plus réduit, il multiplie les blessures, sûrement à cause de sa situation, et il souhaite désormais partir. Certes, ce n’est pas lui qui l’a déclaré mais plutôt les consultants des diverses émissions, mais il parait que le PSG lui manque de respect.

Pour ces gens, Paris devrait soit donner plus de temps de jeu à l’uruguayen, soit le laisser partir, presque gratuit, pour services rendus. Bizarre.

C’est vrai, il y a quelques éléments qui dérangent. Quand Thomas Tuchel fait entrer Cavani, dans certaines rencontres, à la 87ème minute, effectivement, humainement, on peut s’interroger sur la démarche. Qu’un jeune joueur ou avec une histoire moins marquée entre à ce moment-là, pas de problème. Mais que le choix se porte sur Cavani, c’est limite une humiliation.

En revanche, pourquoi le PSG devrait absolument le laisser partir, voire gratuitement, sous prétexte qu’il a été irréprochable. A ce que je sache, l’uruguayen est bien (même très bien) payé pour faire son travail, c’est-à-dire être à la disposition du coach, s’entrainer sérieusement, et jouer quand on fait appel à lui. C’est tout.

On a souvent l’impression que le football se place à part du reste de la société. Mais dans un très grand nombre d’entreprises, il arrive souvent que vous soyiez en charge des dossiers les plus importants. Puis, un jour, quelqu’un arrive, et donne plus de satisfaction au responsable. Alors, il va s’occuper des dossiers les plus importants et vous serez en charge des dossiers secondaires. Et c’est la vie.

De plus, dans le football, les performances, les blessures, la complémentarité entre les joueurs, sont des éléments à prendre en compte. Cavani est moins performant, il est souvent blessé, il n’y a donc rien d’illogique à ce qu’il joue moins. Quant à le laisser partir, pourquoi le PSG devrait s’y résoudre. La saison est encore longue, il peut se passer beaucoup de choses, et el matador perçoit près de 11M€ par an, payés en temps et en heure par le club, alors pourquoi s’en séparer, en tout cas, si le PSG n’y trouve pas son compte financièrement ?

Quand il a fallu prolonger avec une augmentation de salaire, personne n’est venu mettre un couteau sous la gorge de Cavani. Et il a assez d’expérience dans le football pour savoir qu’à un moment donné, un joueur pouvait lui prendre sa place, ou que l’arrivée d’un nouveau coach pouvait redistribuer les cartes. Non, il a signé pour gagner plus d’argent sur une période plus longue, et là personne n’a parlé de manque de respect. D’ailleurs, on apprend aujourd’hui que Cavani veut quitter le club… Alors.

J’ai toujours pensé que dans ces deals, c’était gagnant – gagnant. Personne ne doit rien à personne. Le joueur est bien payé pour exercer son métier, en fonction de sa notoriété, de son niveau, des retombées qu’il apporte. Le club est donc gagnant et ne doit rien au joueur. De l’autre côté, le club se sert du joueur pour gagner, mais aussi pour accroitre sa notoriété. Le club est donc gagnant, et tant pis pour lui s’il s’est trompé sur le joueur. Le joueur ne doit donc rien au club.

Alors oui, on aimerait, dans un monde idéal, que l’humain soit plus considéré, que les joueurs soient sans cesse irréprochables, que les clubs se comportent comme des gentlemen. Mais franchement, on ne va quand même pas chialer de peine pour des gens qui touchent en un an ce qu’on ne gagnera jamais dans toute notre vie, et sur des clubs qui sont prêts à surpayer des joueurs.

Allez demander à tous ces joueurs amateurs, qui font des kilomètres pour jouer gratuitement, qui prennent leurs voitures pour faire les déplacements et sans même un centime du club pour l’essence, et qui, un jour, se font dégager de leur club qui évolue en R3 ou en district, c’est quoi le vrai manque de respect.

Evidemment, on aimerait tous que le joueur aime le maillot qu’il porte. On aimerait tous que tout se passe comme dans un rêve, que tout le monde respecte tout le monde. Mais en même temps, quand on voit des joueurs embrasser l’écusson du maillot alors que celui-ci change tous les ans au gré des transferts… On pourrait même ajouter les joueurs qui entrent en cours de match, vexé d’avoir été mis sur le banc, et qui ne se défonce pas. Le joueur qui veut partir d’un club dès qu’il joue moins. Alors, l’amour du maillot et le respect du club…

Enfin, concernant les supporters, les mêmes qui chantent Cavani aujourd’hui, le défonçaient quand il ratait des occasions dans des matchs importants. Et les mêmes qui l’acclament aujourd’hui, seront les premiers à lui cracher dessus s’il jouait le prochain match de ligue des champions et qu’il manquait le but de la qualification. Ainsi va le foot business.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.