Marseille à l’arrêt, Lille deuxième, le PSG en balade

Lille qui s’impose logiquement face à un OM dépassé, le PSG en balade à Nice et le derby Montpellier – Nîmes qui dérape. Retour sur cette huitième journée de ligue 1. 

Marseille se déplaçait à Lille pour récupérer la deuxième place. Mais avec une victoire, les nordistes pouvaient également s’en emparer. On ne va pas faire deux heures sur le match parce que oui, il y a eu de l’intensité en première période mais aussi tellement de déchet technique qu’il n’y a pas pratiquement pas eu d’occasion nette, même si les lillois ont été plus entreprenants.

En seconde période, Lille maintient sa domination sur une équipe marseillaise qui ne montre rien. Et c’est sur un penalty que Pepe va ouvrir le score. 1-0.

Rudy Garcia va sortir le fantomatique Germain et l’énigmatique Ocampos pour faire entrer Payet et Mitroglou. Lille va alors jouer en contre et sans quelques lacunes et mauvais choix, le score aurait pu être de 2-0 bien plus tôt. Ca arrivera sur un nouveau contre, suite à une perte de balle de Bouna Sarr, et un nouveau penalty inscrit par Bamba. 2-0. Puis 3-0 après un nouveau but de Bamba.

A l’OM, Thauvin a été transparent, Germain aussi. Strootman devait être la recrue. Il a été catastrophique. Gustavo ? Il confirme qu’il a réalisé la meilleure saison de sa carrière l’an dernier, mais surtout qu’il n’est définitivement pas un défenseur central. Le jeune Kamara a surnagé en première période avant de disparaître lui aussi. Mais à son âge, on n’attend pas que ce soit lui qui sorte l’équipe du trou.

Lille confirme son très bon début de saison et s’empare de la deuxième place. Ikone aura posé beaucoup de problème à l’OM avec Pepe et Bamba. Au milieu Xeka a été très bon. En tout cas, Lille est devenue une vraie équipe avec un jeu clair et identifié: pressing haut, transition rapide et jeu le plus direct possible vers l’avant. Et cela fait des nordistes un deuxième inattendu mais mérité sur ce début de saison.

Les autres matchs

Dans un des deux matchs de l’après-midi, on avait droit au derby Montpellier – Nîmes avec en fond, une sombre histoire de bâche volée par les nîmois. Dans le monde des supporters, c’est un affront.

Montpellier s’est imposé logiquement 3-0 mais c’est autour du terrain que beaucoup de choses vont se passer. Une barrière qui s’écroule après le premier but montpelliérain. Puis, des supporters qui descendent au bord du terrain et où il a fallu attendre l’intervention des CRS pour que le match reprenne après dix minutes d’interruption.

Pour couronner le tout, on a le président montpelliérain qui va déclarer qu’il ne fallait pas dramatiser car « les joueurs n’ont pas été en danger. C’était du folklore. C’est le sud ».  Donc, tant qu’il n’y a pas de mort, c’est bon, on ne va pas en faire un drame !!!! Tellement triste. Mais surtout, ce monsieur viendra expliquer aux amateurs qui se font agresser tous les dimanches que ce n’est rien des supporters chauds qui descendent sur le terrain.

A Rennes, les bretons n’ont pu faire mieux que match nul face à Toulouse. Un penalty de Mbaye Niang avec une VAR qui ne fonctionnait pas (tiens, tiens !!!) et une égalisation de Todibo de la tête à deux minutes de la fin. Un match très moyen où on aura vu un Ben Arfa, que tout le monde attend comme le génie, avec toujours les mêmes défauts, à savoir une propension à jouer seul et en multipliant les touches de balle. Le problème, c’est qu’à l’heure actuelle, il n’est pas du tout en condition pour faire des différences individuelles. Et finalement, est-ce une si bonne idée que cela de l’avoir fait signer ? Réponse dans quelques semaines…

Pour le reste St-Etienne continue à prendre des points et à s’améliorer dans le jeu. Le PSG, avec une équipe remaniée et des jeunes a continué sa balade avec une huitième victoire en huit rencontres. Et voilà que se profile le choc face à l’OL, dans une semaine de ligue des champions. Une équipe lyonnaise qui est retombée dans ses travers face à Nantes (1-1). Mais les lyonnais aiment les gros matchs, et les parisiens ont raté leur premier grand rendez-vous de la saison à Liverpool. Le problème, c’est que si le PSG s’impose, il pourrait compter 13 points de plus que l’OL après seulement neuf journées de championnats. Et même si les lyonnais ne visent pas forcément le titre, ça ne ferait pas très sérieux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*