Marseille: et là c’est l’effet quoi?

Une semaine après avoir écrasé Troyes 6-0, Marseille se rendait à Guingamp. On attendait la confirmation après une semaine d’euphorie. La confirmation du nouveau Marseille. La confirmation que la saison était lancée. Et la confirmation que Marseille allait devenir inarretable!!!
Encore une fois, le monde du football nous vendait du Michel qui était l’anti-Bielsa… la une de l’équipe vendredi matin, notre plus grand quotidien sportif (en même temps c’est le seul!!!) nous a tout fait: le sourire, le costume, les conférences de presse etc… Bref, comme d’habitude personne ne prenait le temps d’analyser, d’attendre… Un peu comme pour ces joueurs qu’on réclame en équipe de France après 3 bons matchs et 2 buts marqués!!!
Quand nos journalistes vont-ils arrêter d’être dans l’émotion comme s’ils étaient supporters, et être un peu plus dans l’analyse. Mais on s’ennuie tellement qu’il faut faire du buzz.
Et pourtant, comme d’habitude (ou presque), tout le monde est redescendu sur terre.
Marseille a perdu 2-0.
On a juste vu une équipe où chaque joueur a fait son match dans son coin. Des lacunes défensives, une attaque d’individualistes, pas de collectifs, et Guingamp qui en a profité logiquement, se permettant même le luxe de rater un penalty dès la 2ème minute.
Désormais, la coupure internationale va permettre à Michel de travailler vraiment avec son groupe.
Mais dans un championnat où, mis à part le PSG, l’écart entre les autres équipes est si faibles, il ne faudra pas, dans un sens ou dans l’autre, tirer des conclusions hâtives qui trouvent leurs contradictions dès la semaines suivante.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.