On a les journalistes qu’on mérite

Les consultants et journalistes deviennent de plus en plus ridicules. Mais finalement, est-ce qu’on n’a pas simplement les journalistes qu’on mérite ?

Plus ça va, moins ça va. Que ce soit la presse écrite, télé ou radio, le niveau des journalistes et consultants devient affligeant. Hier soir, en regardant l’OM sur W9, j’ai cru entendre parler les agents de Dimitri Payet.

Denis Balbir et Jean-Marc Ferrerri, en plus de nous offrir une analyse footballistique proche du néant, se sont transformés en VRP de luxe pour le joueur olympien. Et on a tout entendu: « y’en a qui disent que Payet n’est pas en forme, quelle réponse du marseillais », ou encore « et dire que ce joueur est critiqué… ». Quelle honte. Est-ce le rôle d’un journaliste de nous survendre la prestation d’un joueur comme une réponse aux critiques. Que le marseillais ait réalisé un grand match, évidemment. Je me demande même si les deux commentateurs ne se sont pas retenus de dire à Deschamps « t’as intérêt à prendre Payet à la coupe du monde », et aux téléspectateurs, le fameux « il vous a fermé vos gueules »… Ridicule !!!

Evidement, je ne rebondirai pas sur la polémique concernant le journaliste de W9 qui a insulté les joueurs du Redbull Leipzig hors antenne. Ok, l’insulte est vilaine mais elle n’aurait jamais du être diffusée. Et si on diffusait toutes les conférences de rédaction, mais aussi les réunions de nombreuses sociétés, il y aurait des millions de personnes virés. Et pourtant, ça m’arrangerait de ne plus l’entendre.

Mais s’il n’y avait qu’eux. Pierre Menès et ses jeux de mots pourris, son arrogance, ses commentaires déplacés et irrespectueux envers de nombreux joueurs, tout ça pour faire rire un public de footix. On peut rappeler comment ce journaliste reconnu (on se demande bien comment !!!) parlait de Zidane jusqu’au huitième de finale face à l’Espagne lors de la coupe du monde 2006 ? Comment il a traité Malouda ? Ou encore comment il avait osé parler de Michel, alors entraineur de l’OM, en plein plateau du CFC en le qualifiant de « trompette », le plus normalement du monde. Quelle tristesse.

A la radio, on a Franck Leboeuf. Ses compétences ? Avoir été champion du monde 98 et… C’est tout. Oui, les footix préfèrent entendre un champion du monde 98 dire des âneries plutôt qu’un journaliste inconnu dire des choses sensées !!! Leboeuf, ce sont des analyses de matchs d’une médiocrité abyssale. En même temps, c’est normal, il ne regarde même pas certains matchs qu’il doit analyser. Au mois d’aout, quand l’OM se renseignait sur Baca, simple joueur du « petit » AC Milan et ancien de Séville, il ne savait même pas qui était ce joueur. Quant à son coup de gueule sur Depay, après son but face à l’OM, j’ai cru que c’était une caméra cachée. Il nous a expliqué que c’était un scandale pour le sponsor parce que celui-ci payait et qu’il aurait mérité, après ce but, qu’on voit son nom sur le maillot. Affligeant. Et je n’en rajouterai pas sur ses blagues pourries ou sur ses questions dans l’émission « Le vestiaire » de SFRsport, c’est à pleurer.

Un petit mot sur L’Equipe. Ce journal qui se réclame comme le quotidien sportif no 1 en France (normal, c’est le seul), est niveau zéro dans l’analyse du jeu. En revanche, ils sont no 1 de l’info people, mais erronée malheureusement. Matuidi et Verratti avaient été vus, le lundi soir précédent la remontada, dans une boite de nuit parisienne. Malheureusement, c’était faux. L’info comme quoi le PSG aurait demandé de ne pas escorter le Réal Madrid de son hôtel jusqu’au Parc des Princes ? Jamais confirmé. Normal, ce n’est pas le club qui décide de cette escorte, mais c’est dans le cahier des charges de l’UEFA et c’est décidé avec la préfecture de police. L’Equipe, c’est aussi ce journal qui avait comparé Imbula à Tiago Motta en donnant… Imbula vainqueur. Ce jour-là, j’ai saigné des yeux !!!

On passera sur toutes les questions inutiles posées dans les différentes rédactions après un match ou un but. Après le but de Ronaldo contre la Juventus par exemple: Est-ce le plus beau de l’histoire de la ligue des champions ? Est-ce le plus beau de l’histoire du foot ? Franchement, c’est nul. Laissez-nous apprécier le but et foutez-nous la paix avec vos stupides comparaisons qui n’ont pas lieu d’être. Heureusement qu’il reste quelques consultants et journalistes pour relever le niveau et nous offrir des remarques et analyses pertinentes.

Mais finalement, on n’a peut-être que les journalistes et consultants qu’on mérite.

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*