Où va le foot français ? (2ème partie)

Durant cette crise sanitaire, le football français aura montre un manque de solidarité, une désorganisation et des décisions pour le moins discutables. Il va falloir que ça change un jour.

Par où commencer ? Pendant trois mois de crise sanitaire, le football français aura montré de nombreux signes d’incohérence et de désorganisation, en plus d’un manque de solidarité criant.

Commençons par les 30M€ que la fédération va verser aux clubs amateurs. A qui, comment et sur quels critères ? Ensuite, même si le chiffre parait élevé il ne représente qu’environ 10% du budget global de l’institution. Enfin, si on divise par le nombre de clubs, cela représente environ 2500€ par club, une broutille. Il aurait peut-être mieux fallu ne pas faire de descente pour permettre à certains clubs de limiter la casse avec leurs sponsors, mais bon, il parait que ce n’était pas possible. Le foot amateur meurt doucement mais surement…

Vient ensuite l’histoire de faire jouer les coupes nationales. Pourquoi ? Il parait que la saison 2019 – 2020 est finie donc soit elle est réellement finie, soit elle ne l’est pas, mais on ne peut pas décider de jouer certains matchs et pas les autres.

Pourquoi les finales et pas les barrages ?

Évidemment, garder sa finale de coupe de France permet à Noël Le Graët de placer sa compétition et de ne pas perdre d’argent. Mais on peut également s’interroger sur les possibles qualifiés qui pourront rejoindre l’Europa League s’ils battent le PSG en finale. L’UEFA a demandé la liste des clubs qualifiés pour les compétitions européennes de la saison prochaine avant le 3 août. Les deux finales étaient prévues le 1er et le 8 août. Désormais, la FFF va avancer celle du 8 août pour permettre au club qui rencontrera le club de la capitale (Lyon en coupe de la ligue et le Saint-Etienne en coupe de France) d’avoir une chance de se qualifier pour l’Europe. Ok. Mais en sachant qu’entre Rennes et Lille, il n’y avait qu’un point, pourquoi Lyon et Saint-Etienne ont le droit de jouer une qualification sur un match et pas les lillois ? De plus, avancer la finale, ça ne laisse aux joueurs que 5 semaines au lieu de 6 pour se préparer, et quand on connait l’importance de la préparation, surtout après un arrêt de plus de trois mois encore jamais vécu, c’est mettre les joueurs face à un risque de blessure supplémentaire. Mais pour aller plus loin, pourquoi maintenir deux finales d’une saison terminée (enfin, il parait) mais pas les barrages ? Étrange !!!

Une seule personne décide de tout ce qui se passe pour le foot français

Mais ce n’est pas fini. Lundi ou mardi, le conseil d’État rendra son avis sur l’arrêt prématuré des championnats. S’il décide qu’il fallait continuer, que se passera-t-il ? La saison reprendra et tout le monde sera ridicule, et pas prêt. Ou la saison ne reprendra pas mais les clubs pourront attaquer la FFF et récupérer plusieurs millions d’euros de dommages et intérêts. Il vaut mieux pour tout le monde que la juridiction rende un avis défavorable, sinon…

On terminera sur la démocratie en place à la FFF. Les clubs de ligue 2 ont voté pour un championnat à 22 sans descente. La FFF a voté contre. Pourquoi ? D’ailleurs, avant même le vote, Noël Le Graët est venu donner son avis dans les médias et expliquer qu’il était contre. On peut alors douter de l’indépendance du comité concernant dans cette décision.

On ajoutera qu’il était contre pour pouvoir placer sa coupe de France 2020 – 2021 (calendrier compliqué à 22), mais aussi et surtout pour se protéger des recours dans le football amateur.

Mais bon, la FFF fait des bénéfices et la sélection est championne du monde, donc, tout va bien !!!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.