Paris sans forcer

Paris s’impose 4-0 face à des angevins, pourtant deuxièmes du championnat, bien trop tendres. Un match maitrisé de bout en bout et dans lequel le score aurait pu être bien plus lourd.

En recevant Angers, Paris avait l’occasion d’accentuer son avance en tête de la ligue 1. Avec l’enchainement des matchs, la fatigue et les blessés, Tuchel avait de nouveau fait quelques changements. Herrera se retrouve latéral droit, Paredes intègre le milieu et Neymar est de retour en attaque.

Le début de rencontre des parisiens est moyen. Certes, ils ont la possession, mais ça manque de rythme. C’est souvent le cas après un match de ligue des champions. Angers est en place mais on sent qu’à la récupération du ballon, les joueurs de Moulin n’osent pas se livrer. Juste avant la fin du premier quart d’heure, sur la première véritable accélération des parisiens, Sarabia entre dans la surface. Les défenseurs angevins reculent. Le parisien repique vers l’intérieur et ouvre le score du pied droit.

Paris continue de jouer à son rythme, mais sur quelques contres, les partenaires de Thomas se créent de vraies situations mais sans concrétiser, soit grâce à une intervention de Silva, soit par Navas, irréprochable sur sa ligne.

A la 37èmeminute, Neymarcontrôle à l’entrée de la surface. Il trouve parfaitement Sarabiaqui centre vers Gueye. Le sénégalais manque sa reprise mais Icardi, juste derrière, est là pour reprendre et inscrire le deuxième but parisien.

Juste avant la pause, sur un long ballon, c’est de nouveau Kimpembequi est pris dans son dos mais, heureusement, Ningaest trop juste pour redresser la course du ballon. A la pause, Paris mène 2-0 tranquillement, presque sans forcer.

Au retour des vestiaires, Paris monte d’un cran et Angers ne sort plus du tout. Kimpembeet Silvajouent très haut et remportent tous les duels. Malgré tout, voir le deuxième du championnat ne rien tenter, ne pas se révolter, ne pas essayer de jouer plus haut, ça en dit long sur le niveau de la ligue 1.

Une énorme deuxième période

A l’heure de jeu, après une belle action et plusieurs tentatives repoussées par la défense, Sarabia frappe une nouvelle fois. Le ballon arrive sur Gueye qui conclut pour son premier but sous le maillot parisien, le troisième pour son équipe.

Neymar est tout près d’inscrire le quatrième après un double contact exceptionnel. Dommage pour lui, sa frappe n’est pas assez bonne et Butelle la sort du bout du pied. Le brésilien n’abdique pas. En fin de rencontre, bien servi par Choupo-Moting, il va effacer Butelle et inscrire le quatrième but parisien.

Paris s’impose logiquement 4-0 face à des angevins dépassés.

Angers, deuxième du classement est donc venu pour défendre. Dommage pour eux parce que je pense qu’en début de rencontre, il y avait sûrement mieux à faire. En seconde période, Paris était trop fort.

Pour les joueurs de Tuchel, après une première période bien gérée, la seconde fut encore meilleure. Avec de l’efficacité, le score aurait du être bien plus lourd. Herrera a bien fait le travail au poste de latéral droit. Au milieu, Verratti a été monstrueux. Paredes a réalisé son meilleur match avec le PSG. Evidemment, c’est sûrement plus facile pour lui d’évoluer avec une majorité de titulaire, dont Gueyeet Verrattià ses côtés, que des remplaçants comme face à Reims. Devant, Neymara réalisé des gestes de grande classe et a inscrit son but en toute fin de match.

Après un tel enchainement de rencontres et les absents, Paris termine bien avant la trêve internationale. Ca va faire du bien à certains (Cavani, Mbappé) mais quand on sait que la plupart des joueurs vont se retrouver en sélection, il faut espérer qu’il n’y ait pas  de casse au retour pour se rendre à Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.