PSG-Guingamp: un score trompeur

Après 2 matchs nuls consécutifs, quel PSG allions-nous voir ce mardi soir face à Guingamp ?

Le début de match est plutôt bon, avec des parisiens qui monopolisent le ballon, le font bien circuler avec un très bon Pastore. C’est Cavani qui va se créer la 1ère occasion, suite à un bon centre de Van Der Wiel, mais Lössl détourne en corner. S’en suivent quelques situations intéressantes, jusqu’à ce but de Pastore, à la 18ème minute, d’un bel intérieur du pied, à l’entréé de la surface, le ballon terminant sa course dans le petit filet de Lössl.

Et alors qu’on se dit que Paris doit appuyer pour enfoncer Guingamp, les parisiens retombent dans un faux rythme, font tourner le ballon mais il ne se passe plus rien. Et c’est même les bretons qui vont être tout près d’égaliser à la 45ème. Suite à un corner, le ballon va arriver sur le pied gauche de Sankharé, qui va frapper fort. Le ballon finit sa course largement au-dessus du but de Trapp.

Zlatan enfin buteur

La 2ème mi-temps démarre comme la fin de la 1ère. Paris joue en marchant mais Guingamp ne sort pas. Heureusement pour les spectateurs (et téléspectateurs), le dernier quart d’heure va être un peu plus animé.

A la 77ème minute, c’est Di Maria qui va inscrire le 2ème but après avoir suivi une frappe repoussée de Zlatan. Puis le suédois, à la 82ème, bien servi par Dimaria, marquera le 3ème avant de manquer un penalty à la 87ème minute, bien arrêté par Lössl.

On pourra quand même se demander si Guingamp n’aurait pas pu essayer d’aller gêner Paris plus que ça ?

En revanche côté parisien, de nombreuses questions restent en suspens : Pourquoi le PSG ne fait pas tout ce qu’il faut pour tuer les matchs plus tôt ? Quel rôle attribué à Laurent Blanc dans ce manque d’envie, de vitesse donné au jeu ? Peut-on avoir plus d’exigence dans la qualité du spectacle porposée au vue de l’investissement mais également au vue du tarif des places et des abonnements ? Le PSG a le devoir de proposer autre chose à son public. On ne peut pas toujours se cacher derrière les seuls résultats !!! Gagner des titres, c’est super, mais offrir du spectacle à son public, surtout en ligue 1, devrait être le minimum du club parisien.

Enfin, la question qui animera, encore une fois, la saison parisienne : prépare-t-on des grandes échéances en jouant avec si peu d’intensité ?

En tout cas Paris accentue son avance en tête du championnat, et c’est bien le minimum.

 

4 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.