Quand le recrutement de mineurs pose problème

Après le Barça il y a deux ans, c’est au tour de l’Atletico Madrid et du Réal d’être interdit de transfert, pour infraction aux règles de recrutements de joueurs mineurs.

Suite à ces condamnations, et plutôt que de sans cesse sanctionner, pourquoi la FIFA, et ses confédérations, ne cherchent pas une solution à ces dérives qui polluent le football, les jeunes, les familles etc… Sûrement parce de nombreuses personnes s’enrichissent grâce à ça. Mais peut-on envisager une vraie réforme ?

Par exemple, pourquoi ne pas proposer l’interdiction pour un club quel qu’il soit de recruter avant l’âge de seize ans ? Pour moi, une telle mesure aurait de multiples avantages.

Tout d’abord, elle éviterait aux parents, complètement obnubilés par le fait que leur enfant devienne professionnel, de parcourir des centaines de kilomètres avec des jeunes de moins de douze ans, pour multiplier les essais dans les clubs.

Autre vertu d’une telle règle, cela permettrait aux enfants de rester dans leur environnement familial jusqu’à l’âge de seize ans. C’est mieux pour leur équilibre, pour leur éducation. Ca éviterait aussi d’être pris dans un club pro à quatorze ans, d’en être viré à seize et d’être complètement détruit scolaire et sportivement.

Cette règle obligerait également les éducateurs des clubs professionnels à travailler plutôt qu’à aller piller les clubs amateurs. En effet, c’est facile pour les clubs pros de faire croire qu’ils forment bien, qu’ils ont des supers joueurs. Sauf que, comme ils travaillent mal et sont peuplés d’incompétents, ils vont chercher, tous les ans, de nombreux jeunes dans les clubs amateurs. Ca veut dire, en plus, qu’un gamin qui s’entraine deux fois par semaine dans des conditions très limites, est meilleur qu’un gamin d’un club pro qui s’entraine tous les jours, dans de très bonnes conditions matérielles, et est suivi au niveau diététique, sportif, médical… Bizarre !!!!

Les clubs professionnels seraient donc obligés de bien faire travailler leurs propres joueurs, plutôt que de n’en avoir rien à foutre en se disant « de toute façon, j’irai chercher d’autres joueurs ailleurs en fin de saison ». Et donc, plutôt que d’offrir des postes à d’anciens pros incompétents, recruter de vrais bons éducateurs-formateurs qui n’ont malheureusement pas eu la chance d’avoir été professionnels mais sont extrêmement compétents.

Cela éviterait donc par la même occasion le commerce de joueurs. Tout le monde sait que la majorité des clubs offrent des sommes complètement folles aux parents pour récupérer des enfants à dix, onze ou douze ans.

On éviterait aussi de voir ces pseudo-recruteurs qui viennent sur les grandes régions de foot (Paris, Lyon, Marseille) et qui repartent avec des wagons de joueurs pour leur faire effectuer des journées de tests inutiles, et d’où les gamins repartent complètement traumatisés en pensant avoir raté leur vie à douze ans.

Enfin, les clubs amateurs profiteraient un peu plus longtemps de leurs propres joueurs. Et avec une telle règle, les clubs professionnels réfléchiraient peut-être à aider les clubs amateurs. En effet, s’ils ne peuvent pas recruter avant un certain âge, peut-être réfléchirait-il à tisser des partenariats avec certains « petits » clubs pour les aider réellement à se structurer, afin, évidemment, de récupérer les meilleurs joueurs quand leur recrutement sera possible.

Je sais que des partenariats existent déjà, mais ils sont inefficaces voire inutiles car, finalement, ce ne sont que les clubs pros qui en profitent en ayant une priorité de recrutements sur les jeunes licenciés des « club-partenaires », mais l’aide offert par les clubs pros est souvent inexistante.

Je sais, je rêve sûrement, mais si on veut limiter les dérives qui se multiplient depuis une quinzaine d’années, il serait temps de réformer un certain nombre de choses.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.