Quand les clubs amateurs se moquent des éducateurs

Dans Le Parisien, la semaine dernière, plusieurs papiers sont revenus sur la détresse des éducateurs dans les clubs amateurs, sous-payés, et à qui on demande beaucoup. Mais on n’a que ce qu’on mérite.

Dans le quotidien francilien, des éducateurs s’exprimaient sur le fait qu’ils étaient mal payés malgré qu’on leur demande beaucoup de choses. Effectivement, tout cela est vrai.

De nombreux clubs, suivant les catégories, donnent entre 150 et 400€ à leurs éducateurs. Avant d’aller plus loin, rapide calcul. On va partir sur 3 séances, c’est ce qui se fait en général, plus le match du week-end mais en se basant également sur ce qui est écrit dans la convention nationale. Comme vous devez être présents au moins 30 min avant la séance et 30 min après, on a donc 2H30 de présence par séance, ce qui fait 8H30 par semaine. Le match, c’est 1H avant et 30 min après soit 3H minimum, et je ne compte pas les déplacements un week-end sur 2. En une semaine, vous devez donc être présents 11H30, plus la préparation de vos séances soit environ 13H par semaine au total. Sur un mois, vous faites donc 52H. A 200€ le mois, vous êtes donc payés 3, 80€ de l’heure.

Si ça vous plait d’accepter ce taux horaire, si ça vous plait que vos clubs donnent des 800€ de fixe à des joueurs de l’équipe première pour jouer en R1, R2 et qui ont un niveau bien moyen, pour être gentil, il ne faut pas venir vous plaindre.

Quand vous acceptez de telles propositions, c’est vous et vous seuls qui êtes responsables du foutage de gueule des clubs envers les éducateurs. Quand vous vous respecterez, quand vous arrêterez d’accepter de mendier, vous verrez, tout changera.

Pour finir, certains acceptent de se faire exploiter pour deux raisons essentielles. La première, c’est être dans un club en espérant être repéré. La seconde, c’est tomber sur la fameuse pépite, en devenir son conseiller – agent – ami de la famille, et toucher une belle prime si, par miracle, ce joueur devient pro, et qu’entre-temps, aucun agent déjà reconnu soit venu vous le piquer.

La conclusion est simple : soit vous arrêtez de vous plaindre, soit vous arrêtez d’accepter que les clubs se moquent de vous. 3,80€ de l’heure, pour s’occuper d’enfants-ados, et la responsabilité qui va avec, être trois soirs par semaine sur les terrains, plus le samedi ou le dimanche, et, pour ceux qui ont des enfants, ne pas être présents avec eux… Et je n’ai pas ajouté l’essence que ça vous coûte, parce que là on tomberait à moins de 2€ de l’heure.

Pour finir, je sais bien que beaucoup le font par passion malgré tout. Mais il faut aussi que le club vous respecte pour tout ce que vous lui donnez et lui apportez. Et ce n’est pas une question de budget, les clubs ont de l’argent qu’ils utilisent mal, c’est tout.

2 papiers à lire en lien avec celui-ci:

http://parlonsbienparlonsfoot.fr/le-foot-amateur-meurt-doucement-mais-surement/

http://parlonsbienparlonsfoot.fr/le-foot-amateur-meurt-doucement-mais-surement-suite-et-peut-etre-pas-fin/

2 Comments

  1. Un excellent article!
    Les instances du football national devrait s’y pencher, par exemple sur la place de l’éducateur, inventer un statut…On a vu pendant la Pandémie du COVID -19. Les éducateurs ont touché la moitié de leurs indemnités du mois de mars et après plus rien. Alors que les cotisations des joueurs sont encaissées depuis le mois de décembre, les subventions sont déjà versées par les instances et les collectivités.
    Il n’y aura pas de foot pro sans le foot amateur.Je suggère qu’on crée un statut de l’Éducateur pour clarifier la situation financière des clubs et le problème des indemnités.On pourra s’inspirer du statut de l’animateur de colonie de vacances.. Bonne fin de journée

  2. On devrait faire « états généraux »sur le rôle et la place de l’éducateur football.
    Les amicales des éducateurs qui ne défendent pas les éducateurs, le ministère de la jeunesse et des sports, les ligues, les districts et la fédération française du football…

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.