Réal-PSG: Une rencontre, des questions

Dans un peu plus de deux heures, le PSG va affronter le Réal. Sauf catastrophe, les deux équipes seront au rendez-vous des huitièmes de finale. Reste à savoir qui finira premier et aura la chance de recevoir un deuxième de groupe lors du match retour.

 

Les parisiens n’ont qu’un gros match en référence depuis deux ans: celui à Chelsea, la saison dernière, où ils s’étaient qualifiés à dix contre onze et en étant mené deux fois au score.

En championnat, le PSG engrange les points en marchant. Or en ligue des champions, l’intensité et l’adversité est beaucoup plus élevé.

Une fois qu’on a dit que ce match n’est qu’un match de poule et que les grands clubs sont préparés pour être au top à partir de février-mars, de nombreuses questions restent en suspens.

Ce PSG va t-il réussir à imprimer du rythme au match? C’est La question de la soirée. A l’aller, les parisiens avaient eu du mal à sortir les ballons, à mettre du rythme et du mouvement pour déséquilibrer le 4-4-2 de Benitez.

Certaines individualités passent un test. Aurier, s’il joue latéral (incertitude sur David Luiz), auteur d’un début de saison intéressant, va pouvoir se rendre compte de ses progrès dans une configuration ligue des champions.

Zlatan, transparent au match aller, joue aussi une partie de sa saison. On attend le suédois dans un vrai gros match.

Le coaching de Blanc sous surveillance

Di Maria, en difficulté à l’aller, va devoir montrer qu’il est bien le joueur qui manquait à Paris pour franchir en cap dans les gros matchs.

Laurent Blanc sera aussi épié. Va-t-il enfin adapter son coaching au scénario du match ou ses changements seront-ils toujours aussi prévisibles (Lucas avant Lavezzi, sortie de Cavani??) ? Si le PSG est privé de ballon, peut-il demander à son équipe de jouer différemment (plus direct ?) en tout cas sur certains temps forts du Réal?

Pour terminer, le Réal ne va pas pouvoir rester en place comme à l’aller mais devant son public, les espagnols vont-être obligés de proposer plus qu’à l’aller. Les espaces devraient être plus nombreux pour les parisiens, mais le pressing et l’intensité du Réal aussi!!!

On terminera par un mot sur les absents des deux côtés. Les madrilènes seront privés de Benzema et Bale, ce qui est quand même un avantage pour les parisiens. Les parisiens seront, eux, privés de Marquinhos et Pastore, ce qui offre tout de même une option offensive importante à Blanc, et une option défensive si, finalement, David Luiz venait à être absent.

Rappelons enfin qu’un match nul des parisiens avec des buts les mettraient dans une position favorable car pour se départager, le goal average particulier (score dans les deux rencontres directs entre les deux clubs) est la première option.

On a hâte d’être à 22H20 pour une partie de ces réponses.

1 Comment

  1. Je pense que ça va être un ouvert avec pleins d’occases en contre et je pronostique une petite victoire de Paris 2a1 ou 3a2 si la CIA (Cavani ibra angel) brille enfin

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.